Coronavirus : Hertz se déclare en faillite aux USA et au Canada

Par Rizhlaine F. · Publié le 23 mai 2020 à 10h33 · Mis à jour le 23 mai 2020 à 10h33
Ébranlée par la crise du coronavirus, Hertz s'est déclarée en faillite ce vendredi 22 mai 2020 en Amérique du Nord. Il s'agit là de la deuxième compagnie américaine de location de voitures.

La crise du coronavirus a frappé de plein fouet le secteur du tourisme. Entre les mesures de confinement, la fermeture des frontières et les avions cloués au sol, de nombreuses entreprises liées au tourisme ou à la mobilité se retrouvent en difficulté. Si la compagnie aérienne Air France a pu bénéficier d'un plan d'aide de l'État, la plateforme de location d'herbergement Airbnb a de son côté licencié un quart de ses salariés.

Et voilà qu'une célèbre compagnie de location de voiture vient allonger la liste des victimes économiques de la crise sanitaire. Ce vendredi 22 mai 2020, Hertz s'est placée sous le régime américain des faillites. Déjà mise à mal avant la pandémie, la deuxième compagnie américaine de location de voiture s'était séparé de la moitié de ses effectifs à l'échelle mondiale soit 20 000 emploi pendant la crise sanitaire. 

Selon le Wall Street Journal, la dette de Hertz s'élèverait à 19 milliards de dollars. Sa flotte représenterait environ 700 000 véhicules qui se retrouvent en grande partie immobilisés en raison de la pandémie. La procédure engagée concerne pour l'heure les États-Unis, sévèrement touchées par la crise de la Covid 19 ainsi que le Canada. En revanche cette procédure n'est pas appliquée dans les autres régions opérationnelles où l'activité reprend progressivement comme en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche