Fort Boyard pourrait ne pas survivre à la crise sanitaire

Par Julie M. · Photos par Julie M. · Publié le 8 juin 2020 à 09h29 · Mis à jour le 10 juin 2020 à 15h50
L'émission de télé culte, Fort Boyard, pourrait être une victime collatérale de la pandémie de coronavirus. En effet, non couverte par les assurances, la productrice Alexia Laroche-Joubert en appelle au gouvernement pour pouvoir bénéficier du fonds de soutien en cas de coup dur au même titre que le cinéma, faute de quoi, le programme pourrait ne pas survivre à la crise sanitaire.

Vers la fin de Fort Boyard ? C'est en tout cas l'inquiétude d'Alexia Laroche-Joubert, productrice de l'émission. Interrogée au micro d'Europe 1 le vendredi 4 juin 2020, la directrice d'Adventure Line Productions, qui produit notamment le jeu télévisé diffusé sur France 2, en appelle à l'aide de l'État pour survivre à la crise.

En effet, alors que le tournage de la nouvelle saison doit débuter dans quelques jours, la productrice est très inquiète du fait que les assurances aient pris la décision de ne pas couvrir la société de production en cas de contamination de l'un des membres de l'équipe durant le tournage. Elle précise : "si par hasard, je ne peux pas tourner pour cause de Covid-19 parce qu'il y a des cas, c'est catastrophique. Adventure Line Productions peut mettre la clef sous la porte et ne plus jamais pouvoir diffuser Fort Boyard".

Afin de se prémunir de ce risque, la productrice lance un appel à l'aide de l'État et demande à pouvoir bénéficier du fonds de soutien "en cas de coup dur" mis en place par le gouvernement, au même titre que le cinéma. "On veut juste bénéficier, nous aussi, d'un fonds de soutien qui sera disponible en cas de coup de dur. On ne peut pas être constamment les parents pauvres", précise-t-elle. Avant d'ajouter que durant le confinement, "On a alimenté les antennes pour divertir le public. Il faut reconnaître notre responsabilité. On fait partie de la culture populaire et on est important, au même titre que le cinéma".

L'émission, qui fête cette année, ses 30 ans, fédère en moyenne chaque été entre 2,5 et 3 millions de téléspectateurs qui se passionnent pour les énigmes du Père Fouras et les défis lancés aux candidats, guidés par les célèbres Passe-partout et Passe-muraille. L'émission connait un succès tel que le Musée Grévin et France Miniature ont décidé d'en faire des attractions phares sur leur parcours.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche