Coronavirus au Japon : l'état d'urgence déclaré pour la région d'Okinawa et bientôt à Tokyo ?

Par Elodie D. · Publié le 1 août 2020 à 12h01 · Mis à jour le 3 août 2020 à 14h13
Au Japon, l'état d'urgence vient d'être déclaré dans la région touristique d'Okinawa à la suite d'une "propagation explosive" du coronavirus. La population doit se confiner pendant deux semaines. À Tokyo, les bars, restaurants et karaokés doivent fermer à 22h et l'état d'urgence est tout proche.

Le Japon fait face à une remontée des cas de coronavirus qui fait peur aux gouverneurs. Le gouvernement central et les gouvernements de région ne s’entendent pas quant à la priorité du pays. Si les gouverneurs de régions appellent l’État à décréter l’état d’urgence général, le gouvernement central s’entête à relancer l’économie et notamment le tourisme, avec une campagne de promotion du tourisme de 1 300 milliards de yens (environ 10,5 milliards d’euros).

Face à cela, le gouvernement de la région d’Okinawa vient de mettre la région touristique en état d’urgence sanitaire, avec un appel au confinement de la population jusqu’au 15 août. Pour Denny Tamaki, le gouverneur de la région touristique : « Nous assistons à une propagation explosive des infections. » Le dirigeant a demandé aux habitants d’éviter les sorties non essentielles pour éviter d’engorger les hôpitaux.

Ce vendredi 31 juillet 2020, 71 nouveaux cas ont été répertoriés dans la région d’Okinawa, pour un total de 395 cas sur une population de 1,4 million d’habitants. Cette mesure restrictive souhaite contrer une possible vague de contamination.

Ces contaminations augmentent les tensions diplomatiques avec les États-Unis. En effet,  248 des 395 nouveaux cas de coronavirus enregistrés touchent les bases américaines implantées dans la région. Il y aurait environ 20 000 Marines à Okinawa, en plus de milliers d’autres unités militaires américaines.

À Tokyo, 437 nouveaux cas de contamination ont été déclarés ce 31 juillet, portant à 12 700 le nombre de cas de coronavirus dans la capitale. Résultat, les restaurants, bars et karaokés vont fermer à 22 heures à partir du 3 août et pendant tout le mois et la gouverneure de la capitale, Mme Yuriko Koike, a déclaré « Nous sommes arrivés au point où déclarer l’état d’urgence pour Tokyo devient la seule solution ».

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche