Coronavirus : la règles des 7 jours précisées par Olivier Véran

Par My B., Laurent P., Manon C. · Publié le 17 septembre 2020 à 18h41 · Mis à jour le 17 septembre 2020 à 23h01
Après l'annonce de la réduction de la quarantaine par Jean Castex le 11 septembre dernier, Olivier Véran précise la règle des 7 jours lors de son point désormais hebdomadaire sur l'évolution du Coronavirus et les mesures en France.

A l'occasion de son point hebdomadaire sur le Covid-19, Olivier Véran nous a précisé la règle de la septaine. Que faut-il faire en cas de symptôme ? Il faut donc s'isoler 7 jours après l'apparition des symptômes, 7 jours après l'annonce d'un test positif et 7 jours après le contact d'un cas positif, chez soi en faisant un test à l'issue des 7 jours. 

Olivier Véran a demandé à "ne pas faire de test tout de suite", mais à "rester à l'isolement 7 jours, pour ensuite faire un test après les 7 jours d'isolement". Enfin, les dernières précisions du ministre concernent Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris. Des villes où "le taux d'incidence en population générale est élevé, de l'ordre de 3 à 4 fois". Il a affirmé que le gouvernement allait être "extrêmement attentif à l'évolution de la situation dans ces métropoles".

Alors qu'une quarantaine de quatorze jours était, pour l'instant, suggérée (mais pas imposée) aux personnes contaminées par le coronavirus, le gouvernement a décidé le 11 septembre dernier de réduire cette période d'isolation de 14 à 7 jours, comme le suggérait le Conseil scientifique.

D'après les dernières études scientifiques, la majorité des contagions se ferait dans les cinq premiers jours qui suivent l'apparition des symptômes chez les porteurs du coronavirus. Aussi, une période d'isolement de 7 jours devrait être suffisante pour empêcher la propagation de la Covid-19.  

Par ailleurs, comme dit plus haut, en France la quarantaine de 14 jours n'est pas obligatoire, et la majorité des Français ont du mal à s'y faire. D'après les défenseurs de la semaine d'isolement de 7 jours, une période plus courte permettrait d'encourager l'isolement volontaire des malades. Même réduite, la semaine de quarantaine resterait donc purement volontaire. 

Bien que cette idée ne fasse pas l'unanimité auprès du corps médical en raison de la recrudescence du virus en France ces dernières semaines, le Conseil scientifique l'a tout de même préconisée au ministre de la Santé, Olivier Véran. Une décision désormais entérinée et précisée.

La vitesse de transmission du coronavirus atteint un niveau « alarmant » en Europe, selon l’OMS. Le niveau de transmission du Covid-19 progresse selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui s’inquiète également des raccourcissements de quarantaine décidés ou envisagés dans plusieurs pays, dont la France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche