Coronavirus : un niveau de transmission "alarmant" en Europe selon l'OMS

Par Alexandre G. · Publié le 18 septembre 2020 à 11h04 · Mis à jour le 18 septembre 2020 à 18h46
L'épidémie de coronavirus plonge à nouveau l'Europe dans la peur des contaminations de masse. L'OMS estime que "les chiffres de septembre devraient servir d'alarme" aux pays européens. En Espagne comme en Angleterre, les mesures d'hygiène et les conditions d'entrée sur le territoire se sont durcies.

La Covid-19 continue d'affoler l'Europe. Ce vendredi 18 septembre 2020, le directeur de la branche Europe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Hans Kluge, a indiqué que le niveau de propagation du virus en Europe avait atteint un seuil critique. Plus précisément, il a espéré que "les chiffres de septembre" pouvaient "servir d'alarme" aux différents pays européens durement touché par l'épidémie de coronavirus

Ainsi, en réponse à la recommandation de l'OMS, le Royaume-Uni ou encore l'Espagne ont pris de nouvelles mesures afin de contrer l'avancée du virus. Dans le nord-est de l'Angleterre, les restrictions concernent les rassemblements dans différents foyers, proscrits, ou encore le service uniquement à table dans les pubs. Tous les lieux de divertissements devront également fermer à 22 heures. On rappelle que les rassemblements de plus de 10 personnes sont toujours interdits, eux aussi. 

En Espagne, les mesures se durcissent également. Les autorités sanitaires de la région de Madrid ont décidé "de restreindre la mobilité et de réduire l'activité" face à la résurgence de la pandémie. La région de la capitale espagnole concentre à elle seule un tiers des nouveaux cas et des décès recensés à l'échelle nationale. Des nouvelles restrictions qui doivent entrer en vigueur à partir de samedi 19 septembre. Le bilan épidémique s'élève à 30 000 morts pour l'Espagne depuis l'arrivée du virus en Europe. 

Dans le même temps, d'autres pays européens ferment leurs frontières aériennes, comme la Pologne qui a décidé de suspendre les vols avec la France, le Royaume-Uni et l'Espagne. Aujourd'hui, face au retour du coronavirus, des pays comme le Portugal ou la Croatie, eux aussi durement touchés, songeraient à adopter les mêmes mesures de protection sanitaire. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche