Covid : l'OMS a homologué en urgence le vaccin chinois Sinovac

Par Cécile D. · Publié le 1 juin 2021 à 21h21 · Mis à jour le 2 juin 2021 à 10h04
L'Organisation mondiale de la Santé a autorisé l'utilisation du vaccin chinois Sinovac pour les plus de 18 ans. Le vaccin doit être administré en deux doses, sur un intervalle de deux à quatre semaines.

Un de plus. L'Organisation mondiale de la Santé a annoncé ce mardi 1er juin que le vaccin chinois Sinovac avait obtenu son feu vert pour être distribué à l'internationale.

L'OMS a accordé une homologation d'urgence au vaccin, afin qu'il rejoigne le dispositif Covax, l'alliance internationale qui permet de distribuer des doses de vaccin contre le Covid-19 aux pays défavorisés. La France contribue à ce fonds et avait notamment annoncé vouloir donner 500 000 doses d'AstraZeneca à des pays d'Afrique.

Mariangela Simao, docteure et sous-directrice générale de l'OMS chargée de l'accès aux médicaments et aux produits de santé, a expliqué que « le monde a désespérément besoin de nombreux vaccins anti-Covid 19 pour faire face aux énormes inégalités autour du monde. »

Ainsi, pour venir en aide au plus de personnes possible, en attendant que l'OMC autorise la levée des brevets sur les vaccins, l'instance de santé mondiale multiplie les autorisations de commercialisation de vaccins.

Les experts recommandent deux injections du Sinovac aux adultes de 18 ans et plus. Les deux doses doivent être espacées d'une période de deux à quatre semaines. Les tests cliniques évaluent l'efficacité du Sinovac à 57% pour la prévention des cas de Covid symptomatiques. Cette efficacité monte à 100% dans la prévention des cas les plus graves et des hospitalisations liées au coronavirus. L'OMS justifie également son choix en précisant que ce vaccin est « facile à stocker ce qui le rend facile à gérer et particulièrement adapté aux pays qui ont peu de ressources. »

L'OMS a autorisé, à ce jour, l'utilisation de six sérums anti-Covid : le Moderna, le Pfizer-BIONTech, le Johnson & Johnson et les deux sérums AstraZeneca, fabriqués en Inde et en Corée du Sud (les deux sérums sont identiques, mais l'organisation a délivré deux homologations distinctes). Depuis le 7 mai, un autre vaccin chinois est également homologué : le Sinopharm.

Le système d'homologation de l'OMS est une procédure visant à déterminer l'efficacité et le degré de sûreté d'un vaccin produit par un laboratoire.

L'AFP rappelle que le Sinovac est déjà utilisé par une vingtaine de pays, dont la Chine, la Tunisie, le Brésil, le Mexique, le Chili, la Thaïlande ou la Turquie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche