Coronavirus : en Île-de-France, 62% des lits de réanimations occupés

Par My B. · Publié le 22 octobre 2020 à 16h30 · Mis à jour le 22 octobre 2020 à 17h00
La Covid-19 fait de plus en plus de victimes en Île-de-France. Les services hospitaliers sont de plus en plus en flux tendu, et déjà 62% des lits en service de réanimation sont occupés par des patients contaminés. Pour Aurélien Rousseau, directeur général de l'ARS, la situation est alarmante, les 90% risquant d'être atteint fin octobre.

En Île-de-France, les services hospitaliers sont presque déjà dépassée par l'ampleur de la deuxième vague du coronavirus. Aurélien Rousseau, directeur général de L'agence régionale de santé d'Île-de-France révèle que 62% des lits en réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid-19

Mercredi, on comptait 672 cas graves en réanimation dans les services hospitaliers d'Île-de-France, soit 160 de pluCoronavirus : "l'heure est grave" alerte Gabriel Attal, porte-parole du gouvernements que la semaine dernière. Invité ce mardi sur franceinfo, Le directeur de l'ARS déclare "ça veut dire qu'on est arrivés à 60% des capacités initiales de réanimation de la région qui sont de 1 200 lits", occupées par des patients Covid. "On a aujourd'hui presque 55 entrées par jour en réanimation, c'est 20 de plus que la semaine dernière".

Depuis le début de la rentrée 2020, le coronavirus fait de plus en plus de victimes. Aussi, le nombre de patients Covid en réanimation ne finit plus de grimper, plus particulièrement en région Île-de-France. Dans la zone la plus peuplée de France, la plus dense, 672 personnes sur un total de 3.515 patients malades du coronavirus hospitalisés dans les huit départements de la région.

Le directeur général de l'ARS d'Île-de-France, Aurélien Rousseau, avait précisé le 5 octobre dernier, lors de la conférence de presse du préfet de police de Paris que le taux d'occupation devrait logiquement atteindre les 50% "dans les quinze prochains jours". Force est de constater que, 15 jours plus tard, la progression dépasse déjà les prévisions. Selon lui, on devrait atteindre les 90% d'ici la fin du mois d'octobre. Il déclare "Cela signifie qu'on va devoir aller encore plus loin dans la déprogrammation" d'opérations".

Dans la guerre contre le Covid-19"l'heure est grave dans le pays" avertit Gabriel Attal. Si le porte-parole du gouvernement, interrogé par LCI ce jeudi 22 octobre 2020, ne laisse pas sa langue dans sa poche, c'est précisément pour préparer les Français au pire. De nouvelles restrictions sont donc à prévoir pour enrayer la montée.

Informations pratiques

Lieu

1er Arrondissement
75001 Paris 1

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche