Covid : début de la campagne de dépistage massif dans les lycées d'Île-de-France

Par Laurent P. · Publié le 23 novembre 2020 à 14h38 · Mis à jour le 23 novembre 2020 à 14h39
L'ARS, les académies de Versailles, Créteil et Paris, ainsi que l'AP-HP ont annoncé de nouveau dans un communiqué lancer dès lundi 23 novembre 2020 une campagne de dépistage massif dans les lycées de la région. Une campagne ciblant le personnel et les élèves, dont l'objectif est de rompre les chaînes de contamination.

Le dépistage, une solution pour identifier les personnes atteintes de la Covid-19 et éradiquer la maladie... L'ARS, l'AP-HP et la région académique d'Île-de-France ont annoncé dans un nouveau communiqué, ce lundi 23 novembre, mettre en place une campagne massive de dépistage le matin même dans plusieurs lycées de la région. Sont concernés le personnel des établissements, ainsi que certains élèves volontaires. "Ces opérations pilotes débuteront le lundi 23 novembre et se dérouleront sur plusieurs semaines dans une trentaine de lycées répartis sur l'ensemble de la région Île-de-France", précisait un premier communiqué, vendredi 20 novembre.

Et de poursuivre en expliquant que les lycées "font partie des lieux prioritaires de déploiement des tests afin de garantir l'effectivité du droit à l'instruction tout en offrant le plus haut niveau de protection aux élèves, aux professeurs et à l'ensemble des personnels". Une campagne de dépistage qui doit également permettre "dans ces établissements d'identifier rapidement les personnes porteuses du virus et de rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger les jeunes, leurs familles et l'ensemble de la communauté éducative. Un déploiement à plus grande échelle est prévu", conclut le premier communiqué. Celle-ci se déroulera par prélèvements nasopharyngés, les fameux "tests antigéniques" déployés dans tout le pays depuis quelques semaines.

Pourquoi ces opérations ? Comme le rappellent nos confrères du Point, à ce jour, "le nombre de classes fermées à cause du Covid-19 augmente, avec 222 classes et 20 établissements scolaires à l'arrêt", citant les chiffres du ministère de l'Éducation nationale publiés ce vendredi. Une hausse significative des contaminations depuis la semaine passée, puisque l'on dénombrait mi-novembre 142 classes fermées, ainsi que 12 487 nouveaux cas parmi les élèves, contre 13 870 aujourd'hui, sur les 12,4 millions de lycéens en France. Pour rappel, Jean-Michel Blanquer avait annoncé début novembre un renforcement du protocole sanitaire au sein de ces établissements, contre l'avis des lycéens qui demandaient leur fermeture. Une mesure qui n'a toujours pas fait ses preuves.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche