Covid : le variant britannique pourrait être plus mortel, selon Boris Johnson

Par Laurent P. · Publié le 23 janvier 2021 à 17h49 · Mis à jour le 25 janvier 2021 à 10h04
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé vendredi 22 janvier 2021 que le variant qui s'est développé au Royaume-Uni pourrait être plus mortel que prévu, en plus d'être plus contagieux.

Mauvaise nouvelle dans la lutte contre la Covid ! Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé vendredi 22 janvier que le variant de la Covid qui s'est développé et propagé dans le pays avant de s'étendre dans toute l'Europe et au-delà, serait plus mortel, en plus d'être plus contagieux. Une mortalité plus forte qui toucherait en particulier les hommes âgés.

"Il semble également, maintenant qu'il existe des preuves que le nouveau variant, qui a été identifié pour la première fois à Londres, et le sud-est (de l'Angleterre), peut être lié à un degré plus élevé de mortalité", a ainsi expliqué le Premier ministre à l'occasion d'une conférence de presse au 10 Downing Street. Et de s'appuyer sur les chiffres de son conseiller scientifique, Patrick Vallance, qui explique que le taux de mortalité avec ce nouveau variant est de 13 à 14 sur 1000, soit quelques points de plus que pour le virus "classique" (de 10 sur 1000).

Mais Patrick Vallance a tout de même tenu à modérer ces affirmations : "je tiens à souligner qu'il y a beaucoup d'incertitude autour de ces chiffres", précise-t-il, tout en indiquant une certaine"inquiétude qu'il y ait eu une augmentation de la mortalité ainsi qu'une augmentation de la transmissibilité". En attendant, cette nouvelle mutation du virus se propage partout dans le monde et touche désormais une soixantaine de pays. Pour rappel, le Royaume-Uni comptait hier, vendredi 22 janvier, depuis le début de la pandémie, un total de 96 000 morts. Il s'agit du pays le plus touché en Europe.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche