Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations

Par Caroline J. · Publié le 12 avril 2021 à 11h36 · Mis à jour le 12 avril 2021 à 12h20
Les Français risquent de se les arracher ces prochains jours. Les autotests débarquent en pharmacie dès ce lundi 12 avril 2021. À l’aide d’un écouvillon introduit dans le nez, ce dispositif permet un dépistage simple et rapide à réaliser soi-même. Mais alors, comment correctement l’utiliser ? Le ministère de la Santé a livré ses conseils et recommandations.

C’est un nouveau pas dans la lutte contre le Covid-19. À compter de ce lundi 12 avril 2021, les pharmacies sont autorisées à vendre des autotests. Comme l’a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran le 11 avril dans les colonnes du Journal du Dimanche, ces autotests "vont se déployer progressivement dans des milliers d'officines tout au long de la semaine" et seront vendus au prix de six euros. Mais attention, en raison d'un stock réduit, ces autotests nasaux seront difficiles à trouver les premiers jours de sa mise en vente.

Covid : les autotests autorisés par la Haute Autorité de SantéCovid : les autotests autorisés par la Haute Autorité de SantéCovid : les autotests autorisés par la Haute Autorité de SantéCovid : les autotests autorisés par la Haute Autorité de Santé Covid : les pharmaciens ne sont pas prêts pour la mise en vente des autotests ce 12 avril
Les autotests sont mis en vente en pharmacie dès le 12 avril. Cependant, les pharmaciens préviennent qu'ils ne sont pas prêts à assurer ces ventes dès l'ouverture des officines le lundi à 8 heures : ils attendent encore les consignes officielles des autorités compétentes.

Comme l’explique le ministère de la Santé, cet autotest rapide, à réaliser soi-même à l’aide d’un écouvillon introduit dans le nez, permet de dépister les personnes de plus de 15 ans qui n'ont pas de symptômes et qui ne sont pas personnes contacts. « Il permet de savoir si on est porteur ou non de la COVID-19, mais n'a d'intérêt que s'il est fait régulièrement par exemple 1 à 2 fois par semaine », précise le ministère qui a mis en ligne un "petit guide d’utilisation" autour de cet autotest nasal.

Avant toute chose, veillez à vous laver correctement les mains avec de l’eau et du savon ou avec du gel hydroalcoolique. Ensuite, introduisez l’écouvillon verticalement dans une narine sur 2 à 3 cm sans forcer. Inutile d’aller trop en profondeur. Ensuite, basculez-le doucement horizontalement et introduisez-le un peu jusqu'à rencontrer une légère résistance. Réalisez alors un mouvement de rotation à l'intérieur de la narine. 

Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations

Une fois la manipulation terminée, trempez l’écouvillon dans le petit tube pour déposer les éléments. Tournez et attendez quelques secondes. Mettez enfin quelques gouttes sur la plaquette puis patientez entre 20 et 30 minutes afin de voir des traits apparaître.

Trois options sont alors possibles : si deux bandes colorées apparaissent au niveau des marqueurs C et T, alors le résultat est positif. Si une bande colorée apparait uniquement dans la zone contrôle C, alors le résultat est négatif. Enfin, si la ligne contrôle C n’apparait pas, alors le résultat est invalide. Dans ce cas-là, il faut refaire un autotest.

Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations Covid : autotest nasal, comment bien l’utiliser ? Conseils et recommandations

Comme l’indique le ministère de la Santé, afin d’éviter toute contamination, veillez à bien jeter les articles du kit dans un sac plastique, de fermer ce dernier, et de le placer dans un deuxième sac plastique avant de le jeter à la poubelle.

Et que faire en cas de test positif ? La première des choses est de s’isoler à son domicile, puis d'effectuer un test PCR de confirmation et enfin de contacter son médecin traitant, sans oublier de respecter les gestes barrières. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche