Déconfinement en mai : « un risque énorme », selon le professeur Gilles Pialoux

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 24 avril 2021 à 18h22 · Mis à jour le 26 avril 2021 à 14h09
Invité sur France Info le 24 avril, le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Tenon à Paris, estime que le « risque est énorme » de déconfiner le pays au mois de mai.

Lors de sa dernière conférence de presse, Jean Castex a confirmé la levée des restrictions de circulation en journée à partir du 3 mai.

Visuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour Eiffel Confinement : Jean Castex confirme la levée de la règle des 10km dès le 3 mai
Le premier ministre Jean Castex a confirmé ce jeudi 22 avril 2021 la levée de la règle des 10km à compter du 2 mai au soir, si la situation sanitaire le permet. Dès le 3 mai, les français devraient alors abandonner l'attestation de déplacement.

À compter de la mi-mai, certains lieux pourraient également rouvrir, comme les terrasses et certains lieux culturels. Une bonne nouvelle pour de nombreux Français, impatients à l’idée de pouvoir retrouver un semblant de vie normale.

Toutefois, certains spécialistes s’inquiètent de ce déconfinement annoncé en mai, alors que la situation sanitaire reste toujours préoccupante en France. C’est notamment le cas du professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Tenon à Paris. Invité ce 24 avril 2021 chez nos confrères de France Info, Gilles Pialoux estime que « le risque est énorme » de déconfiner le pays au mois de mai.

« Le pic de la troisième vague, le Premier ministre dit qu'elle est derrière nous, mais je ne prends qu'un exemple : en Île-de-France, 1 720 patients sont en réanimation et le chiffre est totalement stable depuis le 11 avril », explique le professeur, qui déclare que le personnel, « en réanimation notamment » est à « genoux ». Selon lui, le maintien du calendrier de déconfinement confirmé par le gouvernement est « une décision politique ».

Laho, la terrasse en rooftop Gare de LyonLaho, la terrasse en rooftop Gare de LyonLaho, la terrasse en rooftop Gare de LyonLaho, la terrasse en rooftop Gare de Lyon Déconfinement : calendrier des réouvertures, Jean Castex confirme la date de la mi-mai
Alors que l'épidémie de coronavirus ralenti en France, le calendrier des réouvertures se précise. L'annonce officielle est attendue lors d'une prise de parole d'Emmanuel Macron d'ici la fin du mois d'avril. Réouverture des commerces non-essentiels, des terrasses des bars et restaurants et des lieux culturels sont cinémas, musées, théâtres et concerts, voici ce qu'on sait aujourd'hui.

Il y a quelques jours déjà, le professeur Jean-François Timsit, chef du service de réanimation et des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat à Paris, tirait la sonnette d'alarme. Expliquant que son service était "en train de couler", le médecin estime que le pays va connaître un bilan de "600 morts par jour dans les prochaines semaines". 

Covid : "On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines", alerte le Pr Jean-François TimsitCovid : "On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines", alerte le Pr Jean-François TimsitCovid : "On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines", alerte le Pr Jean-François TimsitCovid : "On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines", alerte le Pr Jean-François Timsit Covid : ”On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines”, alerte le Pr Jean-François Timsit
Comment la situation sanitaire va-t-elle évoluer dans les jours à venir en France ? Interrogé par LCI le 21 avril, le professeur Jean-François Timsit, chef du service de réanimation et des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat à Paris, n’a pas caché son pessimisme. Expliquant que son service était ”en train de couler”, le médecin estime que le pays va connaître un bilan de ”600 morts par jour dans les prochaines semaines”.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche