Covid : tous les enseignants recevront une première dose de vaccin avant l'été, assure Blanquer

Par Cécile D. · Publié le 3 mai 2021 à 10h44 · Mis à jour le 3 mai 2021 à 10h45
Dans une interview parue au Journal du Dimanche, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a promis que tous les enseignants recevraient leur première dose de vaccin avant l'été, pour que tous les professeurs puissent être immunisés d'ici la rentrée scolaire de septembre.

Le ministre de l'Éducation nationale a accordé une interview au Journal du Dimanche, paru ce 2 mai 2021. Jean-Michel Blanquer évoque cette nouvelle rentrée post-confinement des collégiens et des lycéens, qui se déroule dans des conditions bien particulières, à quelques semaines du brevet et du bac.

Jean-Michel Blanquer s'agace également des remarques et des inquiétudes constantes quant au rôle des écoles dans la circulation du virus. « Nous appliquons un protocole très strict, avec la fermeture de la classe dès le premier cas de Covid et des demi-jauges dans tous les lycées et dans les classes de certains collèges. Il faut arrêter d’être obnubilé par le rôle de l’école dans les contaminations. C’est loin d’être le facteur principal. »

Le ministre avait promis, il y a plusieurs mois, que les enseignants feraient partie des publics prioritaires pour accéder à la vaccination, puisqu'ils sont régulièrement au contact d'enfants malades ou considérés comme cas contact. Lors de cette interview, Jean-Michel Blanquer a réitéré sa promesse, sans donner réellement de moyens ou d'assurances que cette promesse sera respectée.

Il rappelle que 20% des enseignants de plus de 55 ans se sont fait vacciner depuis le 17 avril, date à laquelle la vaccination a été élargie à tous les citoyens de plus de 55 ans. « À partir de la prochaine semaine, ce sera au tour des professeurs de plus de 50 ans ayant en charge des élèves handicapés et des AESH [accompagnants des élèves en situation de handicap]. Ensuite, aux personnels de maternelle [professeurs et Atsem] de plus de 50 ans. »

Au final, la grande majorité du corps enseignant ne pas sera vacciné avant la fin de l'année scolaire. Il est très probable que les professeurs de moins de 50 ans sans comorbidité ne puissent pas accéder aux vaccins avant le 15 juin, comme le reste de la population ; même si Jean-Michel Blanquer assure que son objectif de rendre les enseignants prioritaire pour la vaccination est maintenu. « Ils auront toujours accès à des centres dédiés – ce qui facilite la prise de rendez-vous – et l’ensemble des personnels recevra la première injection avant les vacances d’été. Il est normal qu’une personne en surpoids de 45 ans puisse être vaccinée avant un professeur de 30 ans », estime le ministre. 

En attendant la vaccination, le gouvernement mise beaucoup sur les autotests, censés réduire drastiquement les risques de contamination dans les établissements scolaires. Le ministre affirme que deux millions d'autotests ont déjà été livrés dans les écoles, et que 60 millions de plus devraient arriver en mai et juin. 

Ces autotests sont avant tout proposés à destination des adultes et des lycéens. Les écoles primaires et les collèges, eux, disposent de tests salivaires. Cependant, Jean-Michel Blanquer n'exclut pas l'idée de livrer des autotests dans les collèges à partir de la fin mai, puisque la Haute Autorité de Santé a autorisé son utilisation pour les moins de 15 ans. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche