Covid : c’est quoi le "syndrome du vacciné", ce phénomène qui inquiète les médecins ?

Par Caroline J. · Publié le 28 mai 2021 à 10h10 · Mis à jour le 28 mai 2021 à 16h15
Heureux d’avoir reçu leur première injection, certains Français ont tendance à relâcher leur attention, au point d’en oublier le respect des gestes barrières et d'être finalement infecté par le virus malgré leur première dose de vaccin contre le Covid-19 reçue quelques jours plus tôt. Ce phénomène, surnommé le « syndrome du vacciné », se multiplie ces dernières semaines et inquiète de plus en plus certains médecins.

La vaccination ne doit pas faire oublier l’importance des gestes barrières. C’est le message que souhaitent faire passer plusieurs médecins, inquiets de voir débarquer des Français infectés par le covid-19, malgré leur première injection reçue quelques jours auparavant. C’est ce qu’ils appellent le « syndrome du vacciné ». Une fois la première dose de vaccin anti-covid reçue, certains Français ont en effet cette fâcheuse tendance à relâcher leurs efforts et à en oublier le respect des gestes barrières.

"Dès qu'on est vacciné et qu'on se retrouve en famille ou entre amis, on a tendance à se rapprocher, à se resserrer la main, à se refaire la bise. Mais il faut garder à l'esprit le fait que le virus circule toujours", rappelle Jean-Michel Constantin, chef de la réanimation à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, cité sur Europe 1.

Ces primo-vaccinés estiment que cette première injection les empêchera d’être infectés par le virus, alors que les deux premières semaines suivant cette première injection sont en réalité cruciales dans la fabrication d'anticorps. Des anticorps nécessaires pour se protéger face au Coronavirus.

"Ils voient leur première dose comme un totem, alors que les tout premiers anticorps n’apparaissent qu’au bout de 15 jours, puis grimpent peu à peu", rappelle au Parisien l’infectiologue Benjamin Davido, de l'hôpital de Garches.

D’ailleurs, pour une efficacité estimée à 95% pour les vaccins à ARN Messager, à savoir Pfizer/BioNtech et Moderna, il faut patienter 15 jours après la seconde injection, jugée indispensable.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche