Covid : des experts appellent à une "action ferme" pour protéger la santé des élèves à l'école

Par Caroline J. · Publié le 19 août 2021 à 14h12
À quelques jours de la rentrée scolaire et alors que la France fait face à une quatrième vague, une trentaine de médecins et d'enseignants appellent dans une tribune à "une action ferme" pour protéger la santé des élèves dans les établissements scolaires.

C’est une nouvelle tribune qui fait parler. Ce 18 août 2021, dans Le Monde, plusieurs médecins, enseignants et chercheurs ont uni leurs voix pour appeler à "une action ferme" de la part du gouvernement afin de protéger la santé des élèves alors que la rentrée scolaire est fixée le 2 septembre prochain.

"Après dix-huit mois de pandémie, l'école ne doit pas rester le talon d'Achille de la stratégie sanitaire" écrivent-ils dans cette tribune parue dans Le Monde. Le variant Delta "fortement contagieux et circulant intensément chez les enfants et les adolescents (...) se propage actuellement à grande vitesse chez les plus jeunes", poursuivent-ils, en prenant notamment pour exemple la situation en Grande-Bretagne ou encore aux États-Unis. "Au Royaume-Uni, il s’est principalement diffusé à partir des enfants", explique cette trentaine d’experts qui précise que "plus d’un million d’élèves ont été absents au cours du dernier mois d’école." "Aux États-Unis, 121.000 cas d’enfants et d’adolescents ont été rapportés la seule semaine dernière" ajoutent-ils.

Et la France n’a pas non plus échappé à la hausse des contaminations chez les plus jeunes. Cet été, "les clusters se sont multipliés de façon alarmante dans les centres aérés et les colonies de vacances" tandis que "le 2 août, le taux d’incidence chez les 0-9 ans était déjà très élevé, dépassant le seuil de 200 pour 100.000 dans trois régions, alors que leur taux de positivité est le double de celui de la population générale." alertent-ils.

Si les formes graves liées au covid-19 restent rares chez les enfants, ces médecins et enseignants rappellent toutefois que "le Covid-19 peut aussi entraîner des complications à moyen terme". "Selon la littérature scientifique et les données gouvernementales britanniques, entre 2 % et 8 % des enfants infectés présentent des symptômes persistants." précisent ces experts.

Ce 19 août 2021, en déplacement dans les Hauts-de-Seine, le ministre de l’Éducation a tenu à leur répondre. "Bien sûr que nous sommes prêts" pour la rentrée leur a-t-il lancé. Confirmant « l’objectif d’une école ouverte pour l’année 2021-2022 », Jean-Michel Blanquer a rappelé que le port du masque restera obligatoire, tandis que gestes barrière devront toujours être respectés. 

Quant à la vaccination des enfants de moins de 12 ans, le ministre a déclaré que cela n’était "pas d’actualité".

Covid : la vaccination des enfants de moins de 12 ans, prochaine étape en France ? Covid : la vaccination des enfants de moins de 12 ans, prochaine étape en France ? Covid : la vaccination des enfants de moins de 12 ans, prochaine étape en France ? Covid : la vaccination des enfants de moins de 12 ans, prochaine étape en France ? Covid : la vaccination des enfants de moins de 12 ans, prochaine étape en France ?
Alors que la France fait face à une quatrième vague, certains redoutent la rentrée scolaire et d’éventuelles contaminations chez les plus jeunes. Selon les modélisations de l'Institut Pasteur, environ 50 000 enfants pourraient être infectés par le covid-19 chaque jour en septembre. Alors, va-t-il bientôt falloir vacciner les enfants de moins de 12 ans ? Le débat est lancé et les avis divergent. Ce 19 août, Jean-Michel Blanquer a déclaré que la vaccination des enfants de moins de 12 ans ”n'est pas d'actualité”. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche