Covid : le variant Delta plus dangereux pour les femmes enceintes selon une étude

Par Laurent P. · Publié le 26 août 2021 à 10h31
Les femmes enceintes non-vaccinées plus à risque face au variant Delta du Covid ? C'est en tout cas ce que révèle une étude de l'Université d'Oxford, publiée en pre-print, indiquant que cette souche du virus augmenterait le risque de développer une forme grave de la maladie et de développer des complications pendant la grossesse.

Femmes enceintes, face au variant Delta du Covid, vaccinez-vous... C'est un peu en résumé ce qu'expliquent des chercheurs de l'Université d'Oxford dans une étude publiée en pre-print sur MedXriv (donc pas encore validée par des pairs), indiquant plus précisément que cette souche du virus augmenterait le risque pour les femmes enceintes non-vaccinées de développer une forme grave de la maladie. Des risques qui impliqueraient également des complications pendant la grossesse.

En quoi a consisté cette étude ? En l'observation de données, sur plus de 3000 femmes enceintes atteintes de ce variant du virus, et en les comparant avec des données similaires impliquant le variant Alpha. Concernant les résultats, l'étude tend à montrer que l'apparition de nouveaux variants implique une augmentation du nombre de femmes enceintes hospitalisées ayant développé une forme grave de la maladie. Ainsi donc, "entre mars 2020 et juillet 2021, la proportion de femmes enceintes hospitalisées avec des formes graves de Covid-19 est passée de 24 % (avec le variant d'origine) à 36% (lorsque le variant Alpha était majoritaire) puis à 45 % (lorsque le Delta l'avait supplanté)", résument nos confrères de France Inter, reprenant les données de l'étude.

Des données qui montrent également que parmi ces femmes atteintes du variant Delta, 36,8 % d'entre elles auraient développé des pneumonies, contre 27,5% pour celles atteintes du variant Alpha. Parmi les 742 femmes enceintes hospitalisées après le début de la campagne de vaccination, 99% n'étaient pas vaccinées. L'étude montre également que la vaccination semble être la solution pour éviter les formes graves et hospitalisations, puisque selon les données compilées, aucune femme enceinte ayant reçu un schéma vaccinal complet n'a été hospitalisée entre les mois de février et juillet 2021, période d'observation de l'étude. Celle-ci doit désormais être validée.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche