Coronavirus : à quoi pourrait ressembler la cinquième vague selon l’Institut Pasteur

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Mis à jour le 7 septembre 2021 à 17h02 · Publié le 7 septembre 2021 à 11h03
À peine le pic de la quatrième vague d’épidémie de coronavirus passé, voilà qu’une cinquième semble déjà poindre à l’horizon. Jugée inévitable par l’Institut Pasteur, ce dernier nous dévoile des projections nous expliquant à quoi elle pourrait ressembler.

Si la quatrième vague survenue à l’été 2021 était inattendu, le scénario d’un pic épidémique dès cet automne est en revanche éventualité jugée probable depuis quelques mois. Ce lundi 6 septembre 2021, l’Institut Pasteur réaffirme la future arrivée prochaine de cette cinquième vague. Cependant ses projections ont connu quelques modifications notamment en raison de l’évolution de la campagne de vaccination.

Covid :Covid :Covid :Covid : Covid : une cinquième vague "difficile à éviter" selon l'Institut Pasteur
Une cinquième vague de Covid qui sera "difficile à éviter"... C'est ce qu'a expliqué l'Institut Pasteur dans une étude publiée lundi 6 septembre, indiquant que la vaccination ne sera pas suffisante pour la contrer. [Lire la suite]

Ainsi, avec la mise en place du pass sanitaire, la couverture vaccinale de la population s’avère finalement plus élevée que les estimations réalisées en juin. D’autre part, si les vaccins offrent tout de même une protection efficace selon l’institut, celle-ci se retrouve néanmoins réduite face au variant Delta désormais dominant en France.

En prenant en compte ces nouveaux critères, ainsi que les variations de la couverture vaccinale selon les tranches d’âge ainsi que la probabilité d’être hospitalisé selon si on est vacciné ou non, l’Institut Pasteur a donc revu sa fiche concernant ce à quoi pourrait ressembler la cinquième vague d’épidémie de coronavirus

Ainsi, la population non-vaccinée pourrait alors contribuer grandement au risque de pression hospitalière et accelerer la transmission du virus. « Des mesures de contrôle ciblant cette population pourraient maximiser le contrôle de l’épidémie tout en minimisant l’impact sociétal par rapport à des mesures non ciblées » préconise l’Institut Pasteur.

D’autre part, l’Institut Pasteur recommande également aux personnes vaccinées de continuer à respecter les gestes barrières et à ne pas baisser la garde puisque selon leurs projections, cette population pourrait représenter la moitié des infections, bien que la probabilité de développer une forme grave de la maladie soir atténuée.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche