Covid : les États-Unis et Israël placés sur liste "orange" par la France

Par Caroline J. · Photos par Laurent P. · Publié le 10 septembre 2021 à 15h08
Les mesures vont se durcir pour les voyageurs non vaccinés souhaitant se rendre en France depuis les États-Unis et Israël. En raison de la résurgence du covid-19 dans ces deux pays, l’Hexagone a décidé de les placer sur sa liste « orange ». Alors, quelles sont les conséquences ? On vous répond.

Alors que l’épidémie de covid-19 semble ralentir en France, d’autres pays voient le nombre de leurs contaminations progresser. C’est notamment le cas d’Israël et des États-Unis. Deux pays que la France a donc décidé de placer sur sa liste « orange ».

Conséquences ? À partir de ce 12 septembre 2021, les voyageurs non vaccinés en provenance d’Israël et des États-Unis seront soumis à davantage de restrictions s’ils souhaitent se rendre dans l’Hexagone. Comme l’indique l’arrêté adopté le 9 septembre, un motif impérieux de déplacements leur sera nécessaire pour fouler le sol français dès ce dimanche. Par ailleurs, un auto-isolement de sept jours leur sera demandé.

Ces voyageurs ne présentant pas de schéma vaccinal complet devront également présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures. Une fois sur le sol français, ils pourront aussi être soumis à des tests antigéniques aléatoires.

Cette mesure fait suite alors que l’Union européenne avait décidé de supprimer, le 30 août dernier, Israël et les États-Unis de sa liste des pays considérés comme "sûrs".

Le 21 août dernier, la France avait également classé sur sa liste "rouge", cette fois-ci, le Maroc et l'Algérie

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche