Covid : 16 compagnies européennes s'engagent à rembourser sous 7 jours les vols annulés

Par Manon C. · Mis à jour le 1 octobre 2021 à 11h59 · Publié le 1 octobre 2021 à 11h59
16 compagnies aériennes européennes se sont engagées à rembourser sous 7 jours les passagers dont le vol a été annulé en raison de la crise sanitaire.

En mai 2020, 20 compagnies aériennes avaient été assignées par la très puissante association de consommateurs UFC-Que Choisir devant le Tribunal Judiciaire de Paris car ces dernières rechignaient à proposer à leurs clients dont le vol avait été annulé en raison de la crise sanitaire un remboursement plutôt qu'un avoir. Parmi les compagnies pointées du doigt, Air France-KLM, Lufthansa, Emirates, EasyJet, Ryanair, ou encore Vueling. Par la suite, le Bureau européen des unions de consommateurs s'en était également mêlé. 

Ce jeudi 30 septembre 2021, la Commission européenne a annoncé que 16 compagnies aériennes européennes, dont Aegean Airlines, Alitalia, Austrian Airlines, British Airways, Brussels Airlines, Eurowings, Iberia, Norwegian, TAP, Vueling et Wizz Air, se sont engagées à rembourser dans un délai de 7 jours les passagers dont le vol a été annulé au vu du contexte épidémique.

"C'est une bonne nouvelle pour les consommateurs que les compagnies aériennes aient coopéré (...) et se soient engagées à respecter les droits des passagers et à améliorer leur communication." a déclaré Didier Reynders, commissaire européen à la Justice. 

"L'essentiel des dossiers de remboursement en retard" a été traité et "toutes les compagnies concernées" se sont "engagées à résoudre les problèmes restants" a précisé Adina Valean, chargée des Transports, précisant qu'il est "crucial pour restaurer la confiance des passagers" et ainsi relancer les transports aériens au niveau européen. 

"De nombreux consommateurs en Europe attendent toujours de récupérer leur argent pour des vols annulés pendant les premiers confinements en 2020. Les autorités doivent garantir que tous les consommateurs contraints à accepter des avoirs se feront rembourser, et prendre des mesures coercitives si nécessaire." a, quant à elle, déclaré Monique Goyens, directrice du Bureau européen des unions de consommateurs. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche