Covid : 15 départements refusent de payer pour le versement du RSA aux non-vaccinés suspendus

Par Graziella L. · Publié le 31 octobre 2021 à 12h10
Quinze départements français, dont la Seine-Saint-Denis, refusent d’assumer seuls le versement du RSA aux employés suspendus à cause de leur statut de non-vaccinés contre le Covid-19.

Quinze présidents de départements ont écrit au Premier ministre Jean Castex ce vendredi pour lui faire part de leur refus d’assumer seuls le versement du RSA (revenu de solidarité active) aux travailleurs non-vaccinés contre le Covid-19 et privés de ressources pour cette raison. Selon Sud Ouest, ils dénoncent le manque régulier de concertation du gouvernement dans la prise de décisions qui impactent les départements.

En effet, l'Etat demande aux collectivités de verser le RSA aux "personnes privées d’emploi suite à un refus d’obligation de vaccination". Mais ces dernières auraient été prévenues uniquement par un courrier de la Caisse d’allocations familiales (CAF). Et la décision ne passe pas dans plusieurs départements, dont la Loire-Atlantique, la Gironde, des Landes, du Tarn, les Côtes-d’Armor ou encore la Seine-Saint-Denis.

Dans leurs lettres, les présidents de départements évoquent le RSA comme un "dispositif d’insertion sociale et professionnellequi ne peut pas "remplacer une allocation nationale versée suite à un arrêt d’activité pour motif d’absence de passe sanitaire". Ils demandent ainsi que cette aide soit seulement réservée aux "personnes qui sont dans l’impossibilité d’avoir des revenus d’activité".   Xavier Fortinon, président du département des Landes estimait auprès de France Bleu que "c’est toujours pareil : c’est le national qui décide et il demande à d’autres de payer à sa place".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche