Coronavirus : une fin de l'épidémie en 2022 ? L'objectif de l'OMS

Par Rizhlaine F. · Publié le 22 décembre 2021 à 10h40
Peut-on espérer une fin de l'épidémie de coronavirus en 2022 ? C'est en tout cas l'objectif de l'Organisation Mondiale de la Santé. Son directeur, Tedros Adhanom Ghebreyesus, rappelle cependant l'importance de mettre fin à l’iniquité vaccinale dans le monde pour que ce scénario se réalise.

Le monde s'apprête à entrer dans une nouvelle année sur fond d'épidémie de coronavirus. Dans une bataille menée sur deux fronts avec les variants Delta et Omicron, certains pays mettent en place de nouvelles restrictions tout en misant sur la campagne de rappel vaccinal. Difficile dans ce contexte de voir la fin de l'épidémie. 

Mais voilà que l'Organisation Mondiale de Santé nous lance un nouveau message d'espoir : celui d'une fin de l'épidémie d'ici mi-2022. C'est l'objectif annoncé par son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus. Mais pour y parvenir, ce dernier martèle que les pays défavorisés doivent bénéficier d'un meilleur accès au vaccin. Selon le président de l'OMS, il est nécessaire d'atteindre au moins 70% de vaccinés dans chaque pays pour espérer voir ce scénario se réaliser. 

Mettre fin à l'iniquité vaccinale dans le monde est donc la grande résolution de 2022. En parallèle, certains scientifiques émettent l'hypothèse que le variant Omicron pourrait également aider à mettre fin à l'épidémie : plus contagieux, mais moins dangereux, il pourrait alors permettre de "compléter" l'objectif d'une immunité collective

Covid : et si le variant Omicron mettait fin à l'épidémie ?Covid : et si le variant Omicron mettait fin à l'épidémie ?Covid : et si le variant Omicron mettait fin à l'épidémie ?Covid : et si le variant Omicron mettait fin à l'épidémie ? Coronavirus : et si le variant Omicron mettait fin à l'épidémie ?
Et si le variant Omicron du Coronavirus était celui qui mettra fin à la pandémie ? C'est ce qu'avance un virologue, Yves Van Laethem, indiquant que sa haute contagiosité et sa moindre virulence permettrait aux personnes non-vaccinées de "s'immuniser de manière bénigne". [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche