Covid long : après une infection, le risque de séquelles sur le sommeil et la santé mentale augmente

Par Graziella L. · Publié le 20 février 2022 à 10h45
Selon une étude américaine, le risque de développer un trouble mental ou du sommeil après avoir attrapé le Covid est important et les chercheurs demandent plus de considération pour le Covid long.

Une étude américaine publiée par le British Medical Journal a révélé que les conséquences d'une infection au Covid-19 n'étaient pas seulement physiques mais également mentales. D'après les chercheurs, le risque de développer un trouble mental ou un trouble du sommeil est beaucoup plus élevé qu'en temps normal. Ils demandent de fait plus de considération pour le Covid long.

154 000 patients qui n'avaient eu aucun traitement ou diagnostic concernant un trouble mental dans les deux années qui précédaient leur infection ont participé à l'étude. Selon les données recueillies, les personnes qui ont contracté le Covid ont 39% de risques supplémentaires d'être traités pour une dépression et 35% d'être victimes d'anxiété. 38% développent du stress et 41% risquent d'avoir des troubles du sommeil.

Les scientifiques savent depuis plusieurs mois que la santé mentale s'est dégradée depuis la pandémie, à travers le monde, notamment à cause des confinements et de la situation anxiogène. Mais à cela viennent s'ajouter les séquelles d'un Covid long, pour lequel les auteurs de l'étude demandent plus d'attention, afin de mieux comprendre le phénomène. Ils assurent qu'il ne s'agit pas "seulement d'un virus respiratoire. C'est un virus systémique qui peut provoquer des troubles et un déclin cognitif".

Ces séquelles n'apparaissent pas seulement pour les personnes qui ont eu une forme grave du Covid-19, mais également chez ceux qui ont une forme bénigne de l'infection de seulement quelques jours. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche