Covid : quand le pic de la 7e vague sera-t-il atteint en France ?

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 1 juillet 2022 à 09h13
Alors que le nombre de nouvelles contaminations au covid-19 bondit en France, beaucoup se demandent désormais quand le pic de cette 7e vague sera-t-il atteint dans le pays ? Selon le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, ce pic sera probablement atteint "fin juillet". Mais "ça ne va pas gâcher l’été, car nous sommes vaccinés", a-t-il estimé ce jeudi 30 juin sur RTL.

La 7e vague de covid-19 pourrait-elle gâcher nos vacances ? Va-t-il falloir remettre le masque dans certains lieux ? Pour l’heure, ces questions restent sans réponse. Depuis plusieurs jours, les médecins et épidémiologistes sont de retour dans les studios de radio et sur les plateaux de télévision. Il faut dire que la situation sanitaire se dégrade de nouveau en France en raison de l’arrivée de la 7e vague dopée par les sous-variants BA.4 et BA.5.

Ce jeudi 30 juin, 133.346 nouveaux cas ont été enregistrés en France, soit une augmentation de 67% par rapport à jeudi dernier. Côté hospitalisations, là aussi les chiffres grimpent. On compte désormais 15.836 personnes malades du covid-19 hospitalisées en France. Mais alors, quand le pic de cette 7e vague sera-t-il atteint dans le pays ?

Invité le 30 juin 2022 sur RTL, le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, mise sur un pic de l’épidémie « fin juillet ». « Le pic n’est pas encore là, le pic de contamination va être probablement pour fin juillet », a-t-il expliqué tout en restant prudent et en se basant sur ce qu’il s’est passé au cours de l’été dernier avec le variant Delta. Par ailleurs, Jean-François Delfraissy a indiqué que le variant BA.5, qui circule actuellement activement en France et dans d’autres pays européens, « n’est pas plus sévère que les autres. Mais il est très transmissible ».

 

Alors, faut-il s’inquiéter de cette hausse fulgurante des cas de covid-19 à quelques jours du début des vacances d’été ? « Ça ne va pas gâcher l’été, car nous sommes vaccinés », a assuré Jean-François Delfraissy sur RTL. « Je crois que nous allons tenir à condition de reprendre la vaccination chez les plus âgés et se réinterroger sur un certain nombre de recommandations pour limiter les contaminations », a-t-il toutefois ajouté.

Quid de la situation dans les hôpitaux ? Un pic fin juillet signifierait que « le retentissement sur le système de soin n'est pas encore à son maximum », a estimé Jean-François Delfraissy, qui dit s'attendre à « 1.500 admissions quotidiennes à l'hôpital d'ici une semaine ». Reste à savoir si les hôpitaux tiendront le coup, alors que ceux-ci sont en manque d’effectifs. 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est elle aussi exprimée ce jeudi au sujet de cette 7e vague. L'OMS a dit s'attendre à "des niveaux élevés" de Covid-19 cet été en Europe. « Comme les pays à travers l'Europe ont levé les mesures sociales qui étaient en place, le virus va circuler à des niveaux élevés au cours de l'été », a expliqué  Hans Kluge, le directeur pour l'Europe de l'organisation de l'ONU.

Informations pratiques

Commentaires