JO 2024 : Le Coq Sportif, sponsor des équipes de France olympiques, en difficulté financière

Par Alexandre G. · Publié le 4 mai 2021 à 11h43 · Mis à jour le 4 mai 2021 à 11h47
Tandis que la marque française au coq continue de signer des contrats de sponsoring avec les équipes de France en vue des prochains Jeux Olympiques de Paris 2024, les fédérations sportives et observateurs s'inquiètent de sa bonne santé financière, notamment après le passage de l'épidémie du Covid-19. En 2020, son chiffre d'affaires a chut de 34%, laissant craindre un nouveau fiasco avant le grand rendez-vous dans quatre ans.

Et si Le Coq sportif faisait faillite bien avant les JO de Paris 2024 ? Une hypothèse qui ne serait pas si farfelue, comme le révèle le10sport.com ce lundi 3 mai 2021. D'après les informations du site sportif, l'équipementier français racheté en 2005 par Aeris, une société d'investissement suisse, serait actuellement en grande difficulté financière. Avec le passage de la crise sanitaire et économique liée à l'épidémie du Covid-19, la marque au coq a subi une perte de 34% de son chiffre d'affaires en 2020. 

Forcément, cette nouvelle fait froid dans le dos des responsables de fédérations sportives françaises. Partenaire de la Fédération française de judo et de bien d'autres, Le Coq sportif est devenu l'équipementier officiel des Équipes de France olympique et paralympique des JO de Paris 2024. De retour au premier plan depuis quelques années, la marque française est aujourd'hui sponsor du Tour de France, de l'AS Saint-Étienne et de l'équipe de France de rugby. Seulement, avec ces résultats financiers inquiétants, les fédérations craignent de voir leur sponsor faire faillite en pleine période de préparation olympique. 

D'après les informations du site sportif, Le Coq sportif aurait signé un chèque de près de 20 millions d'euros pour s'assurer de remporter l'appel d'offres des équipes de France olympiques et paralympiques. Une somme qui dépasse largement les 2% de chiffre d'affaires (CA) annuel qui sont habituellement investis par des équipementiers pour ce type de partenariat. En 2020, Le Coq sportif réalisait 100 millions de CA.

D'ailleurs, le scénario catastrophe qui verrait une reprise en urgence du contrat de sponsoring liant la marque aux équipes de France olympiques a déjà été observé avec d'autres marques équipées par ses soins. Comme le révélait le site "Peuple Vert" en octobre 2020, l'AS Saint-Étienne aurait dû arranger la reprise prématurée de ses équipements par Puma et Macron. En cause, une facture impayée par la marque, de 3,5 millions d'euros. Aussi, le10sport.com explique que de nombreuses personnalités sollicitées ont fait part de leur vive inquiétude étant donné la mauvaise santé financière de la marque.

Paris 2024 : Cisco devient partenaire officiel des JOParis 2024 : Cisco devient partenaire officiel des JOParis 2024 : Cisco devient partenaire officiel des JOParis 2024 : Cisco devient partenaire officiel des JO Paris 2024 : Cisco devient partenaire officiel des JO
L'entreprise spécialisée dans la cybersécurité est officiellement le nouveau partenaire des Jeux olympiques de Paris 2024, depuis ce mardi 13 avril. Le Comité d'organisation des JO organisés dans la capitale se réjouit d'un partenariat qui sécurise l'enjeu numérique de l'évènement et de ses collaborateurs.

Paris 2024 : les JO auront bien lieu "quoi qu'il se passe à Tokyo" rassure Tony Estanguet Paris 2024 : les JO auront bien lieu "quoi qu'il se passe à Tokyo" rassure Tony Estanguet Paris 2024 : les JO auront bien lieu "quoi qu'il se passe à Tokyo" rassure Tony Estanguet Paris 2024 : les JO auront bien lieu "quoi qu'il se passe à Tokyo" rassure Tony Estanguet Paris 2024 : les JO auront bien lieu ”quoi qu'il se passe à Tokyo” rassure Tony Estanguet
Alors que l'organisation des prochains JO de Tokyo, initialement programmés à l'été 2020 puis reportés au 23 juillet 2021 en raison de la pandémie du Covid-19, est chaque jour un peu plus compromise compte tenu du contexte sanitaire incertain, le président du Comité d'organisation de Paris 2024 a confirmé que le sort des olympiades parisiennes n'était en rien lié à celui des JO de Tokyo.

Informations pratiques

Commentaires