Sorties & activités «dissolution»

Rejet de la Cour Européenne pour les Boulogne Boys

Rejet de la cour européenne pour les boulogne boys

Les Boulogne Boys n'ont pas obtenu satisfaction de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. En effet, celle-ci a estimé que la dissolution de l’association était "justifiée", comme le révèle France Football.
La dissolution confirmée

La dissolution confirmée

Le Conseil d'Etat vient d'annoncer par le biais d'un communiqué que la demande d'annulation des décrets à l'origine de la dissolution de certaines associations de supporters parisiens avait été rejetée.
Les Authentiks contestent la décision

Les authentiks contestent la décision

Après avoir pris connaissance de la décision des pouvoirs publics de dissoudre plusieurs associations de supporters, les Authentiks ont voulu commenter le verdict par le biais d'un entretien d'un de leurs représentants au journal L'Express.
Les Supras Auteuil réagissent

Les supras auteuil réagissent

Suite à l'annonce de la dissolution des groupes de supporters, Christophe Uldry, le porte-parole des Supras Auteuil a tenu à réagir sur RTL après la sanction décidée par le gouvernement sur son association.
L'avis de B.Delanoë

L'avis de b.delanoë

Bertrand Delanoë a également eu quelques mots dans la presse suite à l'annonce de la dissolution de groupes de supporters de Paris, Nice et Lyon. Une décision qu'il approuve comme le rapporte le site football365.fr.
Verdict demain pour la dissolution d'associations

Verdict demain pour la dissolution d'associations

Selon le site de la radio RMC, c’est demain mardi que La Commission nationale consultative de prévention des violences lors des manifestations sportives décidera à partir de 10h25 de l’avenir de trois groupes de supporters parisiens du virage Auteuil, à savoir les Supras, les Authentiks et la Grinta.
Menaces de dissolution côté Auteuil

Menaces de dissolution côté auteuil

Après le décès du supporter du Kop de Boulogne le soir de PSG-OM le 28 février dernier, les pouvoirs publics soupçonnent l’implication de plusieurs groupes du virage Auteuil. Selon Le Parisien, les Authentiks, les Supras Auteuil et la Grinta sont en conséquences menacés d’être dissouts. D’autres associations qui proviennent de Grenoble, Lyon, Nice et Montpellier sont aussi visées par cette mesure qui veut supprimer la violence du football français.