This page is not available in your language, please, choose yours

Femmes dans les arts d'afrique

Publié le 12 septembre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


35 Rue Paul Valéry
75116 Paris 16

Figures debout, agenouillées, assises, parfois accompagnées d’un enfant posé sur les genoux, porté sur la hanche ou dans le dos, les femmes sont fortement valorisées dans les arts africains.

De la naissance au plus grand âge, en passant par les étapes obligées du mariage et de la mise au monde de nombreux enfants, les femmes occupaient en Afrique - et occupent souvent encore dans les sociétés villageoises - une place très particulière. Celle-ci reflète souvent une ambivalence marquée par une présence affirmée au sein de l'espace privé, celui de la famille, ou un effacement dans la sphère communautaire qui réunit les membres du clan.
À travers près de cent cinquante oeuvres, dont beaucoup sont exceptionnelles, la nouvelle exposition du musée Dapper met l'accent sur l étonnante diversité des représentations féminines. Celles-ci, principalement réalisées par des hommes (sculpteurs, forgerons), traduisent la dimension plurielle des conditions et des statuts dévolus aux femmes. Nécessaires et obligatoires, les pratiques cultuelles conduites lors des initiations et des cérémonies marquent les moments forts des cycles de vie. Les oeuvres, qui subliment tout particulièrement la grossesse et la maternité, révèlent, tant par l'ornementation que par la gestuelle, le vécu des femmes.
La plénitude de ces figures n'est pas sans évoquer, pour certaines d'entre elles, l'art de l'Égypte pharaonique, avec sa statuaire hiératique où se détachent des représentations fortes, celle d'Isis allaitant Horus, Hathor, ou celle du couple Hor et Nefertiry.
Les arts anciens de l'Afrique subsaharienne reflètent donc l'ambivalence de la place des femmes. Leur corps donne forme aux plus belles statues, aux figures surmontant les insignes de dignité ; leurs traits ont inspiré les sculpteurs de masques - autant d'objets réalisés et manipulés par les hommes pour les cultes ou pour le maintien de l'ordre public.


Mais les femmes ont, dans le monde moderne, de plus en plus accès au savoir et donc au pouvoir.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement