André masson, le bestiaire

Le musée de La Poste présente
l'exposition Le Bestiaire d'André Masson dans le cadre de sa
programmation « un timbre un artiste ».
Inspiré
un court moment du cubisme, André Masson a très vite repris la
thématique du bestiaire. Observateur de la nature et de son
environnement, il a toujours eu le souci de laisser libre court à son imagination. Après
avoir passé tous les animaux au peigne fin : insectes, animaux
terrestres et marins, l'artiste s'est intéressé aux
champs de blés et autre espace vert dans le but de créer des situations opposées, des couleurs contrastées.
La
marque de fabrique d'André Masson réside en son
incroyable capacité à transformer tout ce qu'il voit.
Issu du mouvement surréaliste, ses animaux ne ressemblent en
rien aux images que l'on s'en fait.
Le peintre a fait de toutes ses métamorphoses et de ses accouplements
irréels, l'essence même de son travail. Les ambiances, quant à elles, sont très variées. Le spectateur est invité à passer d'un violent combat de taureaux aux environnements enchanteurs et pleins de mythologie.
Le
Bestiaire d'André Masson est étonnant voir complètement
insolite. Son désir de mélanger les hommes et les
animaux, le tout dans un environnement toujours plus fictif et
torturé, lui permet d'extérioriser sa folie et ses
angoisses.
Ainsi
l'artiste nous transporte dans une dimension parallèle aux
allures de papillons en furie et autres insectes tourmentés.



Visuel 1 :
© André Masson - Jeune fille dans une basse-cour (Le Dindon)
Visuel 2 :
André Masson - La Nuit du Connecticut, 1941, © Photographie Jean Bernard




Emilie R.
Dernière modification le 7 mai 2009

Informations pratiques

Lieu

34 boulevard de Vaugirard
75015 Paris 15

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche