Exposition Balzac et Grandville dans la maison de Blazac, "Une fantaisie mordante"

La maison de Balzac consacre une exposition à Balzac et Grandville à partir du 26 septembre 2019 jusqu'au 13 janvier 2020. Venez découvrir la relation artistique et amicale entre Balzac et le dessinateur Jean-Jacques Grandville au travers de 50 œuvres, dont des inédites !

La maison parisienne de Balzac, nichée sur les hauteurs de Passy, dans le 16e arrondissement, a rouvert ses portes le 23 juillet 2019, après un an de travaux d’accessibilité, de rénovation du jardin et de modernisation.

Du 26 septembre 2019 au 13 janvier 2020, la maison de Balzac présente sa première exposition depuis sa réouverture. "Balzac et Grandville, Une Fantaisie mordante" nous invite à découvrir ou à redécouvrir l’étroite relation entre Balzac et le dessinateur, graveur et caricaturiste, Jean-Jacques Grandville.

Petit point historique :

C’est à la fin du règne de Charles X, soit pendant une période très vive pour la presse, qui lutte contre la censure, que Balzac, alors journaliste, rencontre le dessinateur Jean Jacques Grandville, séduit par son regard critique sur la vie sociale de son époque. De cette rencontre en 1829, naît une relation étroite, tant amicale qu’artistique, mais aussi houleuse, marquée par des désaccords politiques, illustrés notamment par le dessinateur lorsqu’il caricature Balzac et ses penchants monarchistes.

L’exposition Balzac et Grandville, Une fantaisie mordante présente une cinquantaine de dessins issus tant des fonds de la maison Balzac que de prestigieuses collections, comme celle du musée des Beaux-Arts et de la bibliothèque Stanislas de Nancy, ou encore du musée Carnavalet. Certaines de ces œuvres nous sont d'ailleurs présentées pour la première fois !

Cette exposition est divisée en 3 parties :

  • La première salle et partie présente les collaborations des deux artistes, dans les journaux La Caricature et La Silhouette. C’est un espace dédié à la critique sociale de l’époque, qui trouve un drôle d’écho avec notre temps.
  • La seconde salle porte sur Balzac, en tant que commentateur de l’œuvre de Grandville, il vante les mérites du dessinateur et son talent au travers d’articles. C’est aussi l’occasion de voir l’auteur croqué par son ami à cause de désaccords politiques.
  • Dans la troisième et dernière salle, consacrée à Grandville, on peut admirer le nouveau travail du dessinateur, qui à cause des lois de censure de 1835 est contraint de s’éloigner de la satire et de se consacrer à l’illustration de romans. c’est l’occasion pour lui de retrouver la fable animale, où il transforme la société et ses habitants en grand bestiaire.

Parcourir « Une fantaisie mordante » dans la maison Balzac est un voyage temporel au cœur de la liberté de presse et de la satire, où les réflexions politiques et les charges contre la société côtoient sans problème la fantaisie et la poésie.

Une belle occasion de revisiter ou de découvrir la maison de l'artiste, fraîchement rénovée !

Pierre B.
Dernière modification le 11 septembre 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 26 septembre 2019 au 12 janvier 2020

×

    Lieu

    47, rue Raynouard
    75116 Paris 16

    Tarifs
    - de 18 ans, demandeurs d'emploi, personnes en situation de handicap et leurs accompagnateurs : Gratuit
    tarif réduit : 6 €
    plein tarif : 8 €

    Âge recommandé
    Tout public

    Site officiel
    parismusees.paris.fr

    Réservations
    parismusees.paris.fr

    Plus d'information
    ouvert du mardi au dimanche
    de 10h00 à 18h00

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche