Coronavirus : prolongation de l'arrêt garde d'enfants

Par My B., Cécile D. · Publié le 25 mars 2020 à 16h56 · Mis à jour le 30 mars 2020 à 16h55
Depuis la fermeture des écoles et le confinement de tous les Français, certains parents ont dû s'arrêter de travailler pour pouvoir prendre soin de leurs enfants, enfermés à la maison. Vous arrivez au bout des 14 jours d'arrêt et vous vous demandez si vous pouvez prolonger ou renouveler ?

Initialement prévu pour une durée de 14 jours maximale, l'arrêt pour garder ses enfants à domicile pour ceux qui ne peuvent télétravailler, a ensuite été étendu jusqu'à 21 jours. Cet arrêt peut être renouvelé jusqu'à la fin du confinement sans demande de durée. Pour cela, il vous suffit de recontacter votre employeur pour faire renouveler votre arrêt jusqu'à la fin.

Pour rappel, Edouard Philippe avait annoncé, mercredi 25 mars 2020, plusieurs mesures exceptionnelles concernant la justice, l'économie, les droits sociaux... Parmi ces annonces, on apprend que les parents qui se sont arrêtés de travailler pour s'occuper de leurs enfants privés d'école peuvent toucher au minimum 90 % de leur salaire net.

Partout en France, des parents se sont mit en arrêt de travail pour garder leurs enfants. Pour rappel, ces parents ont demandé à leurs employeurs de déclarer cet arrêt via le site Ameli, dans le cas où les enfants à garder sont âgés de moins de 16 ans à la date de la déclaration. Les personnes concernées par ce dispositif sont les salariés ne pouvant télétravailler et n'étant pas en chômage partiel ni en congé maladie.

Pour les parents travaillant dans le secteur privé, le gouvernement assure une indemnisation à hauteur de 90 % du salaire net. L'indemnisation devrait être versée sans délai de carence. Mieux : selon les conventions collectives en place dans votre entreprise, vous pouvez même toucher jusqu'à 100 %  de votre salaire. C'est alors l'entreprise qui est chargée de payer la part restante. 

Pour ceux qui n'ont pas encore entreprit cette démarche d'arrêt de travail, sachez que vous n'avez pas grand chose à faire pour bénéficier de cet aménagement. Indiquez simplement à votre employeur que vous souhaitez bénéficier du dispositif et l'entreprise a la charge de remplir le formulaire de la CPAM. Attention : un seul parent sur les deux peut se mettre en arrêt de travail.

Pour le moment, aucun plafond de rémunération n'a été décidé : chacun peut espérer toucher son salaire au complet, ou presque selon l'entreprise pour laquelle vous travaillez. Les fonctionnaires et agents de l'Etat profitent d'une garantie de 100 % du versement de leur salaire, primes comprises.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche