Jeux olympiques : alain bernard, le portrait du jour

Chaque jour, l'équipe de sortiraparis vous présente un athlète français aux chances de médailles nombreuses. Aujourd'hui Alain Bernard.
Membre depuis 2006 du club de natation d'Antibes, Alain Bernard n'avait pas pu participer aux précédents Jeux Olympiques d'Athènes du fait d'une mononucléose et d'une toxoplasmose. Ce n'est qu'en 2005 qu'il goute à nouveau aux joies du bassin avec une performance unique dans sa carrière, la barre des 50 secondes, lors des championnats d'Europe. Lors de la même compétition en petit bassin, il remporte sa première médaille pour sa participation et celle de ses coéquipiers au relais 4x50m nage libre. Cette première reconnaissance signe le début d'une ascension spectaculaire pour le sportif qui en 2006 signe une année très complète avec des présences sur les podiums des championnats d'Europe à Budapest.

2007 est pour lui l'année de la reconnaissance. Il commence par battre la record de France du 100m nage libre en 48''81, la meilleure performance de l'année qui le plaçait d'hors et déjà en position d'outsider pour les mondiaux de natation de Melbourne. Il remporte une médaille de bronze pour le relai 4x100m nage libre mais échoue aux pieds de la finale 100m nage libre. Par la suite, Alain Bernard enchaine les performances en améliorant ses records de France et réalise la troisième performance mondiale de tous les temps, aux championnats de France de St-Raphaël à 12 centièmes du Tsar Russe Alexander Popov. Il devient le deuxième nageur le plus rapide de l'histoire du 100m nage libre en 48''12.

Si 2007 est l'année de la reconnaissance, 2008 est celle de la consécration car durant la demi-finale du championnat d'Europe, il établit un nouveau record du monde du 100m nage libre en 47''60, et l'améliore de 10 centièmes le lendemain lors de la finale et obtient donc la médaille d'or. Mais Alain Bernard ne s'arrête pas là, et deux jours plus tard, il bat le record du monde du 50m nage libre en 21''50 à Eindhoven. Cependant, quatre jours plus tard Eamon Sullivan récupère son bien et améliore ce record pour le porter à 21''28.
Une polémique intervient alors. La combinaison qu'utilise le nageur permettrait une meilleure flottabilité. Une combinaison tout du moins autorisée par la fédération de natation, qui accompagnait les nageurs Eamon Sullivan, Kirsty Coventry et Natalie Coughlin lorsqu'ils amélioraient tous les trois leurs records du monde.

Pour Alain Bernard, la compétition débutera le 10 août avec le 4x100m nage libre. Il enchainera le 12 août pour le début des séries du 100m nage libre. Il terminera avec le 50m nage libre le 15 août.


L.
Dernière modification le 28 juillet 2008

Informations pratiques

Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche