This page is not available in your language, please, choose yours

Le jardin des tuileries

Publié le 16 avril 2008 Par Amandine F.
Tuileries

Infos pratiques


Place du Carrousel
75001 Paris 1

Le Jardin des Tuileries qui constitue un écrin de verdure pour le Louvre se situe au cœur de la capitale. Il s’étend dans la perspective de la voie triomphale, de la Pyramide jusqu’à l’obélisque de la Concorde. Il vous prendra environ 40 min pour le traverser et explorer ses allées, tout en apprenant un peu plus sur son histoire.









LE PAVILLON DES TUILERIES
Le nom du parc vient de l’ancienne
activité des lieux. La carrière au sol
argileux servait à la fabrication de tuiles dans la manufacture des « Tuileries ». Elle fut rachetée en 1564 par Catherine de Médicis qui voulu la transformer en
espace de loisir et de détente et y fit construire un pavillon. Le Pavillon des
Tuileries, habitation royale plus intime
que le Louvre, a connu de nombreux aménagements successifs. Il fut incendié par
les communards et ses ruines éparpillées dans divers lieux achevèrent sa disparition
en 1882. Il a longtemps été question de sa reconstruction. Même qu’une
association milite et espère encore voir le palais se dresser à nouveau face au
Louvre…




HISTOIRE DU JARDIN
Du pavillon, il ne reste que l’Arc de triomphe du Carrousel et le
Jardin des Tuileries. Celui-ci est directement lié à l’histoire monarchique et
révolutionnaire de Paris et au Palais. D’abord magnifique jardin à l’Italienne,
Catherine de Médicis avait composé un espace verdoyant, à l’époque le plus beau
et le plus grand de la capitale. Vergers, potagers, bosquets, pelouses et
grottes accueillaient de grandes célébrations et des mariages royaux. En 1664,
Colbert choisi Le Notre pour réaménager l’espace et le transforma en symbole du
jardin à la française, avec ses allées alignées et taillées, les sculptures qui
les ornent et les bassins géométriques. Un jardin tout en perspective. Seulement
devenu public après la Révolution, il servait de décor aux différents fastes royaux
et à illustrer la séparation entre le peuple et le pouvoir. Henri IV, Louis XVI et
Napoléon y organisaient des fêtes éblouissantes avec feux d’artifices et illuminations des allées et bassins. Le jardin
dépendant de la demeure royale accueillait surtout les promenades de la cour. Puis au fil des années, les artistes et
intellectuels y eurent aussi leur droit
d’entrée.


D’abord réservé aux privilégiés puis devenu populaire, le jardin des Tuileries a toujours été un lieu de rassemblement, de promenade et de distractions. On venait s’y saluer, s’y montrer mais aussi y séduire. Ainsi buvettes, chaises
et divers services commencèrent à s’y installer. Avec l’aménagement du Grand
Louvre, le jardin a fait peau neuve dans les années 90. Des arbres ont été
replantés le long des deux terrasses, les bassins restaurés et des jeux
d’enfants ajoutés. Aujourd’hui, il s’étend du Carrousel à la Concorde et les
nombreuses sculptures (anciennes et contemporaines) disséminées dans ses allées
en font un musée à ciel ouvert et une
des promenades favorites des Parisiens.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement