Miraï, ma petite soeur : critique et bande-annonce

Miraï, ma petite soeur, film de Mamoru Hosoda, invite les amateurs d'anime japonais à venir découvrir une histoire familiale, celle d'un enfant, Kun, qui se trouve confronter à l'arrivée de sa petite soeur et de l'attention que lui porte ses parents. Un film d'apprentissage à mettre entre toutes les mains, et dont la sortie est prévue le 26 décembre 2018.

C'est l'histoire d'un frère et d'une soeur... Miraï, ma petite soeur, long-métrage de Mamoru Hosoda, nous plonge dans l'intimité d'une famille et dans la psychologie de Kun, petit garçon qui se retrouve confronter à l'arrivée d'une nouvelle variable dans sa vie, sa petite soeur. Un film d'apprentissage pour tous les enfants se posant des questions sur la famille et sur l'arrivée d'une nouvelle tête blonde.

Synopsis : 

Kun est un petit garçon à l'enfance heureuse jusqu'à l'arrivée de Miraï, sa petite soeur. Jaloux de ce bébé qui monopolise l'attention de ses parents, il se replie peu à peu sur lui-même. Au fond de son jardin, où il se réfugie souvent, se trouve un arbre généalo-magique. Soudain, Kun est propulsé dans un monde fantastique où vont se mêler passé et futur. Il rencontre tour à tour ses proches à divers âges de leur vie : sa mère petite fille, son arrière grand-père dans sa trépidante jeunesse et sa petite soeur adolescente ! A travers ces aventures, Kun va découvrir sa propre histoire.

Miraï, ma petite soeur : critique et bande-annonceMiraï, ma petite soeur : critique et bande-annonceMiraï, ma petite soeur : critique et bande-annonceMiraï, ma petite soeur : critique et bande-annonce

Critique :

Miraï, ma petite soeur est un joli film à l'animation léchée, entre dessin et numérique, exploitant un sujet peu montré au cinéma : les familles bouleversées par l'arrivée d'un nouvel enfant. Un conte fantastique mêlant passé et présent de manière un peu confuse, puisque le film manque malheureusement de cohésion dans son traitement des trames scénaristiques et temporelles : on y suis le jeune Kun, mais également son père qui doit gérer les enfants après que son épouse ait repris le travail, son arrière grand-père et son histoire ou encore sa petite soeur adolescente.

Malgré cela, le long-métrage est assez dynamique, assez riche aussi, et authentique. On apprécie tout particulièrement la connexion que le réalisateur établit entre Miraï et Kun, très émouvante et qui se construit petit à petit tout au long du film, entre amour et jalousie, pour au final finir par un apprentissage, celui de la vie.

Bande-annonce :

Laurent P.
Dernière modification le 19 décembre 2018

Informations pratiques

Horaires
Du 19 décembre 2018 au 26 décembre 2018

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche