Projections du film Regarde Ailleurs au Saint-André des Arts

Le réalisateur Arthur Levivier a filmé, durant des mois, la situation inhumaine dans la "Jungle" de Calais et en a tiré un film intitulé Regarde Ailleurs, à découvrir au Saint-André des Arts du 13 au 25 février et les 5 et 12 mars 2019.

Le triste sort des migrants en France doit être l'affaire de tous. Malgré le désintérêt de beaucoup et la haine de beaucoup d'autres, certains réalisateurs s'intéressent à ce sujet sensible. C'est le cas d'Arthur Levivier. 

Le jeune réalisateur a, en effet, sorti sur internet en 2018 son film, Regarde Ailleurs. Un film humain, pédagogique et grand public qui entend redonner une humanité au terme "migrants". 

Pour ce faire, Arthur Levivier a filmé la situation des migrants à partir du moment crucial de l'expulsion de la "Jungle" de Calais, à l'aide de caméras traditionnelles mais aussi de caméras cachées, pour être au plus près de l'invisible, et ainsi fournir des images que nous ne sommes pas censées voir et nous montrer le décalage entre les discours officiels et la situation sur le terrain

Avec beaucoup de force et d'humour et sans aucun misérabilisme, il film le quotidien des exilés en France, pour lutter contre les préjugés

Du 13 au 25 février 2019 et les 5 et 12 mars 2019, le film Regarde Ailleurs quitte Internet pour être diffusé au cinéma Saint-André des Arts. Toutes les séances vont être suivies d'une discussion avec un membre de l'équipe du film, ainsi qu'avec des intervenants tel que la Ligue des Droits de l'Homme, la Cimade, le GISTI mais aussi des personnes en exil.

Un film important, à ne pas manquer en salle.  

Synopsis : 

L’Europe, États de droit et terres d’accueil ? Regarde ailleurs dénonce ce qu’il se passe dans de nombreuses villes européennes en prenant l’exemple de Calais. De l’expulsion de la "jungle" en octobre 2016 jusqu’à la situation sur place un an plus tard, Arthur a partagé des moments de vie avec des hommes et des femmes d’origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne et des habitants de Calais.

En soulignant le décalage qu’il existe entre le terrain et les discours officiels, ce film nous montre la stratégie mise en place pour dissuader les exilés de rester. Avec des méthodes de tournage originales et son regard citoyen, le réalisateur a réussi à filmer le harcèlement étatique, les mises en scène médiatiques, mais aussi la force et l’humour des exilés.

Bande-annonce : 

Manon C.
Dernière modification le 29 janvier 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 13 février 2019 au 12 mars 2019

×

    Lieu

    30 rue Saint André-des-Arts
    75006 Paris 6

    Site officiel
    filmregardeailleurs.com

    Plus d'information
    Séance à 13H.
    Pas de séance le 19 février 2019.

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche