Bluebird de Jérémie Guez, directement en VOD : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 12 juin 2020 à 11h25 · Mis à jour le 16 juin 2020 à 11h11
Le thriller dramatique de Jérémie Guez, "Bluebird", débarque finalement directement en VOD, dès le 16 juin 2020. Pour son premier long-métrage en tant que réalisateur, Jérémie Guez adapte le roman "L'homme de plonge" de Dannie M. Martin. Une histoire très sombre.

D'abord envisagée en salles pour le 10 juin 2020, c'est finalement directement en VOD, dès le 16 juin 2020, que se fera la sortie de "Bluebird", le premier long-métrage de Jérémie Guez.
Si le drame "Bluebird" est le premier film que réalise Jérémie Guez, auparavant il a collaboré à de très nombreux autres films. Il a en effet été coscénariste de "La Terre et le Sang", film de Julien Leclercq sorti sur Netflix en avril dernier, mais aussi de "Lukas" (du même réalisateur, avec JCVD), de "La nuit a dévoré le monde" (sorti en 2018), de "L'Intervention" ou encore de l'excellente comédie "Rebelles" (2019). Il a également travaillé sur "Sparring", film de 2018 sur la boxe avec Mathieu Kassovitz et "Burn Out" (2018), film sur les go fast en moto avec François Civil, qui est l'adaptation du livre "Balancé dans les cordes".  D'ailleurs, Julien Leclercq est coproducteur de "Bluebird".
"Bluebird" est un thriller dramatique adapté du roman "L'homme de plonge" de Dannie M. Martin paru en 1999. Jérémie Guez est également auteur de romans. Il a reçu le Prix du polar SNCF en 2013 pour "Balancé dans les cordes".
Dans "Bluebird", Jérémie Guez met en scène le Danois Roland Møller ("Atomic Blonde", "The Passenger"...), Lola Le Lann ("Un moment d'égarement", la série de France 3 "Aux animaux de la guerre"...), Veerle Baetens ("Au nom de la terre"...) et Lubna Azabal ("Marie Madeleine", "La Marche", la série de Canal+ "Nox"...).

Synopsis :

Danny (Roland Møller), un ancien taulard aspirant à une vie tranquille en est brutalement extrait quand la fille (Lola Le Lann) de sa logeuse (Veerle Baetens) est victime d’une agression…

La Bande-Annonce :

Notre Critique :

Dans "Bluebird", film tourné en français et en anglais, Jérémie Guez met en scène Danny (Roland Møller) un ex-taulard qui porte un bracelet électronique, peu loquace. C'est principalement autour de lui et de sa quête d'une vie rangée que tourne le film. Les débuts du long-métrage sont d'ailleurs calmes, tranquilles, assez silencieux. Toutefois, ce personnage taciturne est mis en scène avec une colorimétrie très sombre, un peu brumeuse.
Les aspirations de Danny vont vite tourner après que Clara (Lola Le Lann) - la fille paumée de la tenancière de l'hôtel où il crèche, dont le papa est en prison, et qui semble voir en Danny un père de substitution alors que celui-ci la repousse dans un premier temps - s'est faite agresser. Une scène que le réalisateur montre, de loin, avec beaucoup de pudeur. Dès lors, le film prend un autre tournant : la musique, le rythme, le ressort dramatique... tout s'intensifie. Des scènes d'action commencent même à arriver. La musique est quasi omniprésente tout au long du film, davantage que les dialogues d'ailleurs.
"Bluebird" est, au final, un film très sombre, voire même funeste, même si la fin est quelque peu plus lumineuse, à l'écran, par sa colorimétrie et sa musique notamment, et apporte sa lueur d'espoir.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 16 juin 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche