J'irai mourir dans les Carpates d'Antoine de Maximy avec Max Boublil : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 5 août 2020 à 11h36 · Mis à jour le 5 août 2020 à 11h36
"J'irai mourir dans les Carpates", la première comédie d'Antoine de Maximy (l'animateur de "J'irai dormir chez vous") sort au cinéma le 16 septembre 2020. Au casting, on retrouve Max Boublil et Alice Pol, en plus d'Antoine de Maximy. Les deux comédiens vont mener ensemble l'enquête sur la disparition de l'animateur...

Après le documentaire, Antoine de Maximy passe à la fiction !
Le réalisateur de la série documentaire diffusée sur France 5 pendant 6 saisons, "J'irai dormir chez vous", s'essaie à la comédie avec "J'irai mourir dans les Carpates" qui sort en salles le 16 septembre 2020.
Pour son premier long-métrage de fiction, Antoine de Maximy ne s'éloigne pas trop de la réalité puisqu'il s'inspire de son émission et joue son propre rôle, explorant la région de Dracula. Dans "J'irai mourir dans les Carpates", Antoine de Maximy s'est entouré des comédiens Max Boublil, qui interprète un flic, et Alice Pol qui joue la monteuse de son émission. Ensemble, ils vont enquêter sur la disparition de l'animateur.
Au casting, on retrouve également Alex Vizorek, Stéphane Wojtowicz et Lola Cès du trio humoristique Les Coquettes.

Synopsis :

L’histoire commence par un banal accident de voiture sur une route montagneuse des Carpates. La voiture d'Antoine de Maximy, le présentateur de la série "J'irai dormir chez vous" a été emportée dans une rivière et son corps n’a pas été retrouvé. Le matériel et les images du globe-squatteur sont rapatriés à Paris. Agnès, la monteuse de la série, décide de terminer ce dernier épisode. Après avoir visionné les images elle s’attaque au montage du film. Mais des détails attirent l'attention d'Agnès (Alice Pol). Petit à petit le doute s'insinue. L’histoire n’est peut-être pas aussi simple...

La bande-annonce :

Notre critique :

Bien qu'estampillé en premier lieu comme comédie, on ne rit pas tout le temps dans "J'irai mourir dans les Carpates", car il y a aussi une importante dimension dramatique, et quelque peu policière, dans ce film. Néanmoins, il faut bien reconnaître que certaines scènes tournées dans les Carpates par de Maximy sont à mourir de rire, tout comme celle qui clôt le film avec Max Boublil.
Max Boublil qu'on ne voit d'ailleurs pas assez, du moins dans la première partie du film. C'est dommage car son personnage de flic qui communique uniquement par photos envoyées par MMS est attachant.

S'il commence par des images d'archives de "J'irai domir chez vous" commentées par Antoine de Maximy, le long-métrage "J'irai mourir dans les Carpates" donne l'impression d'être coupé en deux. Avec la première partie où l'enquête sur la disparition est menée d'après les rushs laissés par l'animateur. A l'écran, s'affichent donc des images brutes, non montées, non traitées. Il a tourné une quarantaine d'heures. Et, cette première partie est assez longue avant que n'arrive la partie plus intéressante de l'enquête : les investigations sur place dans les Carpates... Un moment qui survient après plus d'une heure de film.  Car c'est en se promenant au-delà de Bran et du château de Dracula qu'Antoine de Maximy a disparu...tandis que juste avant il avait assisté, par hasard et de loin, à ce qui ressemble à un drôle de rituel religieux.

Si "J'irai mourir dans les Carpates" est assez déséquilibré entre la partie recherche sur images et enquête de terrain, il devrait néanmoins plaire aux amateurs de "J'irai dormir chez vous" - et  à un public plus large - émission qui n'est diffusée plus qu'occasionnellement.

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film J’irai mourir dans les Carpates ?

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 16 septembre 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche