Parents d'élèves avec Vincent Dedienne et Camelia Jordana de retour en salles : critique

Par Laura B. · Publié le 11 décembre 2020 à 09h43 · Mis à jour le 11 décembre 2020 à 09h44
Les parents d'élèves sont de nouveau de sortie ! La comédie "Parents d'élèves" de Noémie Saglio, avec Vincent Dedienne et Camélia Jordana, revient au cinéma le 7 janvier 2021 pour la réouverture. Un film très agréable à regarder et plein de bons sentiments.

"Parents d'élèves", le nouveau film de Noémie Saglio, est de retour au cinéma pour la réouverture des salles le 7 janvier 2021.

Noémie Saglio est la réalisatrice, mais aussi la créatrice et showrunneuse de la série à succès diffusée sur Netflix, "Plan Coeur". Elle est également à l'origine dans la série "Connasse" avec Camille Cottin. Côté cinéma, Noémie Saglio a réalisé "Telle mère, telle fille" et "Toute première fois".

Dans "Parents d'élèves", elle met en scène Vincent Dedienne (dans "Terrible Jungle" sorti en juillet et bientôt dans la série "La Flamme"), Camélia Jordana (au générique de "La Nuit Venue" également sorti en juillet et primé au Chamsp Elysées Film Festival), mais aussi Samir Guesmi ("Au nom de la terre"...), Alix Poisson (la série "Parents, mode d'emploi"), Anne Charrier ("L'aventure des Marguerite") et le jeune Oscar Pauleau ("Beaux-Parents").

"Parents d'élèves" a été présenté en avant-première à l'édition 2020 du Festival du film francophone d'Angoulême.

Synopsis :

Vincent (Vincent Dedienne), trentenaire sans enfant, infiltre une tribu aux codes et au langage mystérieux : les parents d’élèves. Se retrouver aux réunions parents-prof, aux sorties d’école et à la kermesse de fin d’année relève d’un sacré exploit ! Mais voilà, Vincent a une très bonne raison d’être là et finit même par se sentir bien dans cette communauté un peu spéciale…

La bande-annonce :

Critique :

Avec "Parents d'Elèves", Noémie Saglio livre un long-métrage bien filmé, dynamique, fort plaisant, divertissant et très frais, en cette rentrée 2020.
Outre la réalisation, les dialogues et personnages créés sont calibrés pour nous faire rire. Avec notamment Vincent Dedienne qui y incarne Vincent, un baby-sitter et un pet-sittter très cool. Un grand gamin.
Un personnage très attachant, même en moule bite à la piscine, qui n'hésite pas à balancer aux élèves "le dernier arrivé à l'école est un trou du cul" ou à les faire chanter "Haut les mains, peau de lapin, la maîtresse en maillot de bain".
Mais, derrière ces éléments comiques, la réalisatrice en profite pour aborder des thèmes comme la paternité ou la naissance par FIV, avec ce qu'il faut de sériosité.
Néanmoins, Noémie Saglio glisse ça et là dans son film quelques références à des films français très populaires, lors de la séquence de la sortie scolaire en forêt. Des références aux "Bronzés Font du ski" (avec "Dans 10 minutes je nous considère comme définitivement perdus"), une situation qui n'est pas sans rappeler celle de Coluche dans "Le Maître d'école".
La bande originale est tout aussi soignée, allant même jusque "Dans les prisons de Nantes" de Tri Yann.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 7 janvier 2021

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche