Les extraterrestres ont-ils visités la Terre ? Un rapport américain sur les ovnis bientôt publié

Par Cécile D. · Publié le 27 mai 2021 à 15h13 · Mis à jour le 27 mai 2021 à 15h13
La vérité est-elle ailleurs ? Une soucoupe volante a-t-elle déjà survolé la Terre ? Le gouvernement américain doit publier dans quelques semaines un rapport sur les « phénomènes aériens non identifiés ». Une nouvelle qui échauffe déjà les esprits.

Des aliens sont-ils déjà venus sur Terre ? Nous surveillent-ils ? Des soucoupes volantes ont-elles déjà traversé notre ciel ? Toutes ces questions qui ont animé bien des débats vont peut-être enfin être répondues. Le gouvernement américain a promis de publier un rapport en juin, sur les « phénomènes aériens non identifiés ».

Ces informations classées confidentielles vont être révélées sur ordre du Congrès américain, qui, en 2020, a sommé le gouvernement de dévoiler au public les activités de l'US Navy, qui supervise une unité chargée d'étudier les "objets volants non-identifiés". 

Autant le dire tout de suite : ce rapport risque d'être très décevant pour les amateurs de science-fiction. Il est probable qu'une grande partie de ces engins volants soient en réalité des drones, des avions ou des engins militaires étrangers ou américains, que les autorités ne souhaitaient pas dévoiler au grand jour.

Néanmoins, Barack Obama n'a pas pu s'empêcher de jeter un peu d'huile sur le feu. L'AFP rapporte que cette semaine, lors d'un passage télévisé dans une émission humoristique, l'ancien président aurait plaisanté sur l'existence d'un laboratoire secret dédié à l'étude des extraterrestres. « Ils ont fait quelques recherches et la réponse a été non », a affirmé l'homme politique en souriant. « Ce qui est vrai - et là je suis sérieux - c’est qu’il y a des vidéos et des images d’objets dans le ciel dont nous ne savons pas exactement ce qu’ils sont », a ajouté Barack Obama.

Depuis de très nombreuses années, les photos et vidéos attestant de la preuve d'ovnis dans le ciel circulent et alimentent les rumeurs. L'an dernier, le Pentagone, département de la Défense des États-Unis, avait publié d'anciennes vidéos enregistrées par des pilotes de la Navy. On y voit un objet de forme oblongue se déplaçant rapidement qui, quelques secondes après avoir été repéré par un des capteurs à bord de l’appareil de l’US Navy, disparaît sur la gauche à la suite d’une soudaine accélération. 

Les militaires américains analysent avidement toute image de ce genre et encouragent les civils à rapporter des apparitions du même type. Pour rationaliser ces vidéos et s'éloigner des thèmes alien, l'armée a renommé les ovnis en « phénomènes aériens non identifiés ». Le but de l'US Navy est d'identifier des engins étrangers et potentiellement dangereux, plus que de prouver qu'une vie extraterrestre existe.

Un responsable du Pentagone nous donne un aperçu du contenu de ce rapport en expliquant que l'espace aérien mondial est très fréquenté par les avions de ligne, les drones militaires américains ou étrangers, les quadricoptères, petits drones vendus dans le commerce, les ballons-sondes utilisés notamment pour les prévisions météorologiques, dont il existe des milliers de modèles différents, sans compter les prototypes militaires américains testés dans le plus grand secret.

Ainsi, des milliers d'objets volants parfaitement normaux et de provenances humaines voyagent dans le ciel et peuvent être aperçus sans être reconnus.

« Plus nous recueillons de données, plus nous pouvons réduire l’écart entre identifié et non identifié, et plus nous pouvons éviter des surprises stratégiques en termes de technologies de l’adversaire », a indiqué Susan Gough, porte-parole du ministère américain de la Défense, dans un communiqué.

Ainsi, l'US Navy est avant tout à la recherche d'activités ennemies dans son ciel. Les questions se posent lorsqu'un même phénomène se répète plusieurs fois par semaine et qu'il semble provenir d'une technologie que les États-Unis ne connaissent ou ne maîtrisent pas. 

Luis Elizondo, un ancien militaire ayant participé aux travaux du Pentagone, admet à ce sujet que « ce que nous savons, c’est que, quels que soient ces aéronefs, ils témoignent de capacités au-delà de la prochaine génération ». « Et c’est ce qui est inquiétant en termes de sécurité nationale: ils peuvent surpasser tout ce que nous avons dans notre inventaire », a-t-il précisé sur la chaîne ABC.

Le rapport à venir concernerait donc plutôt des questions d'espionnage et de surveillance internationale plutôt que des sujets sur une vie extraterrestre.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche