Bilan 08-09 : ceará s'est affirmé

Par P. · Publié le 15 juin 2009 à 00h00
Après une première saison pas forcément facile dans la capitale, Marcos Ceará a réussi son année 2008/2009. Meilleur défensivement, il également a formé un bon duo - bien que perfectible - avec Sessegnon lors des phases offensives. Doté d'un très bon état d'esprit, le Brésilien a été l'un des Parisiens les plus réguliers cette saison.
» Un début de saison encourageant



Le Brésilien, qui avait terminé la saison précédente sur les rotules, démarre cet exercice 2008/2009 plutôt en forme, lui qui a pu se reposer puis se préparer dans de très bonnes conditions. Le début de saison de Ceará, sans être génial, est très correct, et le Brésilien se montre régulier. Le latéral droit, plus solide défensivement, semble s’être définitivement adapté au jeu pratiqué en Ligue 1. Et, au fil des matches, il se montre de plus en plus entreprenant lors des phases offensives.



» Le Brésilien enchaîne les bonnes prestations et se montre plus décisif



Le bon comportement offensif de Ceará se concrétise contre Kayserispor, où le Brésilien délivre sa première passe décisive de la saison, sur un long ballon adressé à Luyindula. La série semble être lancée, puisque le Brésilien récidive contre Lorient, et contre Lyon, où il adresse un centre pour la tête de Giuly, unique buteur du match, et réalise par ailleurs une très belle prestation, effaçant ainsi de sa mémoire le mauvais souvenir du PSG – Lyon de la saison précédente, lors duquel il avait souffert. En cette fin d’automne, Paris enchaîne les matches mais heureusement Ceará, pourtant dépourvu de réelle doublure, est parfois laissé au repos (contre Manchester City notamment). Cela lui permet de garder une certaine fraîcheur et de délivrer deux nouvelles passes décisives, contre Twente et Valenciennes.



Plus décisif, Ceará semble bien s’entendre avec Stéphane Sessegnon, détonateur de l’équipe aligné sur son côté. Cependant, le Béninois n’effectue pas toujours les efforts défensifs nécessaires, et le Brésilien doit parfois défendre pour deux, ce qui valorise un peu plus encore ses prestations. Régulier, Ceará fait l’unanimité et évolue à un niveau qui fait de lui l’un des tout meilleurs arrières droits du championnat de France.



» Puis une petite baisse de régime due au physique



Alors que l’on avance dans la saison, Ceará est de plus en plus aligné lors des matches de coupes. Et commence à accuser le coup physiquement. En difficulté à Rodez, où Paris s’incline, puis à Lorient, où le PSG s’impose au terme d’un match héroïque sur le plan défensif, le Brésilien est également à la peine contre Marseille et à Toulouse. La coupure due aux matches internationaux lui fait cependant du bien, et Ceará repart de plus belle et réalise une bonne fin de saison, même s’il n’échappe pas au naufrage à Kiev et apparaît quelque peu en difficulté face à Auxerre. Blessé, il ne peut participer à la dernière rencontre du club de la capitale, face à Monaco.



» Une bonne deuxième saison



Après une première saison difficile, durant laquelle il était certes apparu comme étant doté d’une bonne qualité technique mais aussi comme étant assez limité et pas toujours rassurant sur le plan défensif, Ceará a su prouver à ses détracteurs qu’il avait le niveau pour être l’un des meilleurs défenseurs latéraux de Ligue 1. Sur la lancée de ses dernières semaines de 2007-2008, le Brésilien a fait montre de régularité durant la majeure partie de la saison, affichant de gros progrès au niveau défensif, d’autant plus qu’il n’a pas souvent été aidé par Sessegnon dans ce domaine. Offensivement, en revanche, l’entente entre le défenseur et son milieu s’est révélée plutôt positive et a parfois débouché sur de belles choses.



Reposé après une vraie coupure lors de l’intersaison - contrairement à la saison précédente -, Ceará a aussi bénéficié d’une bonne gestion de la part de Paul Le Guen, qui lui a toujours fait confiance et a facilité son intégration et son adaptation. En confiance, comme il l’a montré et affirmé, Ceará a même avoué sa grande ambition : être sélectionné en équipe du Brésil. Si la tâche s’annonce difficile, d’autant que de grands noms (Daniel Alves, Maicon) évoluent à ce poste, l’ancien joueur de Porto Alegre affiche son désir de progresser encore et encore. Et semble se plaire à Paris, puisqu’il a indiqué son intention de prolonger.



» Les stats de Ceará cette saison :



- 52 matches joués (50 en tant que titulaire), 4 516 minutes disputées.

- 5 passes décisives (dont 3 en Ligue 1).

- 6 cartons jaunes (dont 4 en Ligue 1).

- Moyenne annuelle PlanetePSG : 5,48.




Informations pratiques

Mots-clé : club, bilan, ceará
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche