Coronavirus : Les 24 heures du Mans, édition virtuelle en juin

Par Alexandre G. · Publié le 13 juin 2020 à 13h06 · Mis à jour le 13 juin 2020 à 13h07
Avec la crise sanitaire due à l'épidémie de Covid-19, les 24 heures du Mans ont été reportés au 19 et 20 septembre 2020. Et avec le coronavirus apparaît une nouveauté : la plus prestigieuse des courses automobiles d'endurance aura aussi une édition virtuelle organisée aux dates initialement prévues pour l'édition physique, soit les 13 et 14 juin.

Gros coup d'accélérateur pour l'e-sport automobile. Ce mardi 19 mai, les organisateurs des 24 heures du Mans, la course automobile d'endurance par excellence, ont décidé d'organiser une édition virtuelle aux dates initialement prévues pour la course, les 13 et 14 juin 2020.

C'est directement sur le jeu de simulation rFactor2 que les pilotes professionnels et joueurs de e-sport se relayeront au volant, pour tenter de décrocher le premier titre e-sport de la prestigieuse compétition. L'édition physique est elle reportée au 19 et 20 septembre, tandis que l'édition virtuelle des 24 heures du Mans sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Depuis ce lundi 25 mai, on connaît même les 50 concurrents retenus pour l'édition virtuelle, à découvrir ici. En plus, on peut découvrir un live mardi 26 mai à partir de 18h de l'un des participants les plus chevronnés de la course, Kevin Estre

Et si vous êtes encore sceptique à propos du e-sport automobile, les organisateurs des 24 heures du Mans sont bien décidés à vous faire changer d'avis. Gérard Neveu, directeur du Championnat du monde d'endurance WEC, l'instance qui gère la course, est revenu sur l'importance que l'édition virtuelle revête à ses yeux : "ce sera une vraie course, la plus fidèle possible à l'esprit d'endurance avec la dramaturgie des 24 heures" s'est-il félicité dans les colonnes du Parisien. Et pour nous convaincre, quoi de mieux que de ramener le gratin du sport automobile mondial ?

Dans le but de donner un vrai coup de projecteur à cette discipline, qui se dispute elle aussi avec un volant et des pédales -mais sans les risques !-, l'organisation promet "la crème de la crème", avec en invité des pilotes stars en Formule 1, comme Charles Leclerc, le petit génie de Ferrari, grand adepte de l'e-sport automobile. Par ailleurs, les conducteurs seront amenés, comme pour l'édition réelle, à courir de nuit, avec de la pluie, s'arrêter au stand, ou encore changer ses pneumatiques. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche