Interdiction du maillot du PSG à Marseille : la préfecture revient sur sa décision

Par Alexandre G. · Publié le 21 août 2020 à 12h22 · Mis à jour le 21 août 2020 à 12h23
Alors que le PSG s'apprête à vivre une finale de Ligue des Champions contre le Bayern Munich dimanche 23 août, le préfet des Bouches-du-Rhône avait officiellement publié un arrêté préfectoral interdisant aux supporters parisiens d'arborer les couleurs du club dans certains quartiers de la cité phocéenne. Après l'insurrection des réseaux sociaux, le préfet décide d'abroger la mesure.

Interdiction formelle de soutenir le PSG de manière ostentatoire dimanche 23 août, à Marseille. Vendredi 21 août, le préfet des Bouches-du-Rhône avait par l'intermédiaire d'un arrêté préfectoral interdit aux supporteurs parisiens d'arborer les couleurs du PSG à Marseille, le soir de la finale de la Ligue des Champions qui oppose le club de la capitale au Bayern Munich.  

Quelques heures après, alors que les réseaux sociaux se sont enflammés contre cette mesure restrictive, le même préfet de police est revenu sur sa décision et a décidé d'abroger l'arrêté "face à l'incompréhension" qu'il a pu suscité, autant chez les supporters parisiens que marseillais. Comme le document le rappelle, cette mesure a "pour seul objet la protection des supporters parisiens et ne vise en aucun cas à restreindre la liberté de circulation"

Concrètement, le document stipulait que plusieurs arrondissements de Marseille (1er, 2e, 6e, 7e arrondissements) étaient interdits d'accès aux supporteurs parisiens qui porteront un maillot, une écharpe, voire même un masque de protection avec les couleurs du PSG, dimanche 23 août de 15h à 3h du matin. La mesure étonnante avait déjà été mise en place aux abords du Vélodrome, le stade de l'Olympique de Marseille, club rival du PSG, quand une interdiction de déplacement de supporteurs est en cours les soirs de match. Plus spécifiquement, l'arrêté stipulait que la "présence de supporteurs du PSG ou de personnes se présentant comme tels et se comportant comme tels" est proscrite autour du Vieux-Port

Mais alors, pourquoi remettre au goût du jour cette mesure restrictive, pour finir par revenir sur cette décision ? Après les incidents survenus mardi 18 août dans la cité phocéenne au soir de la qualification du PSG à la suite de sa victoire contre Leipzig en demi-finale, 250 personnes se sont regroupées donnant lieu à deux agressions de personnes portant le maillot parisien. Ainsi, le préfet de police considère "qu'il existe une forte animosité de la part de quelques Marseillais, supporteurs ou non, envers l'équipe du PSG, en contradiction avec tout esprit sportif". Dans tous les cas, espérons qu'aucun débordement supplémentaire n'ait lieu dimanche soir. Place à la fête ! 

Informations pratiques

Dates et Horaires
Le 23 août 2020
À 15h

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche