Kombouaré pique une grosse colère

Le quotidien L’Equipe rapporte dans son édition du jour que le coach parisien n’a pas vraiment gouté la performance de ses joueurs à l’entraînement, hier matin au camp des loges.
Déjà contrarié par les tests physiques passés par Mevlut Erding, qui semblent confirmer l’absence de l’international turc contre Saint-Étienne, le coach n’a pas du tout apprécié le contenu de la séance tactique du jour. Pour information, Christophe Jallet évoluait au poste d’arrière droit, à la place de Marcos Ceara, Papus Camara avait retrouvé sa place dans l’axe, et sur le front de l’attaque étaient associés Jean-Eudes Maurice et Peguy Luyindula.



Pour autant ces ajustements étaient loin d’avoir portés leurs fruits. Passablement agacé par l'apathie de ses joueurs, l’entraineur parisien a réuni le groupe au milieu du terrain pour lui passer un savon. "Ca ne ressemblait à rien", leur a-t-il déclaré, furieux, avant de lâcher : "C’était n’importe quoi". Il a ensuite rejoint les vestiaires d’un pas décidé, qui en disait long sur la tension ambiante.



Des déclarations de mauvaise augure avant un match qui s’annonce capital pour la remontée au classement, et alors qu’Antoine Kombouaré assurait vouloir "mettre un coup d’accélérateur et finir en boulet de canon". A trop vouloir appuyer sur le champignon au volant d'un tacot, il semblait hier craindre l’embardée…




P.
Dernière modification le 10 décembre 2009

Informations pratiques

Mots-clé : club, luyindula, maurice, kombouaré
Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche