Bazin - les supporters du psg sceptiques

Si les supporters du virage Auteuil se frictionnent avec ceux du Kop Boulogne, il y a un point sur lequel ils semblent s’accorder, c’est l’actionnaire majoritaire. Et ce n’est pas la lettre ouverte de Sébastien Bazin qui mettra fin aux "Colony démission"  qu‘ils scandent d‘une seule voix. Morceaux choisis :
Christophe Uldry, porte parole des Supras Auteuil, au micro d‘Europe 1:

«Ce sont les actes qui comptent. On ne lui demande pas d’écrire des lettres, mais de mettre de l’argent pour recruter des joueurs. Quoi qu’il dise, l’investissement de Colony n’est pas à la hauteur. Je comprends la démarche. Il essaie de calmer les tribunes du Parc qui, dans leur très grande majorité, ne souhaitent qu'une chose : que Colony dégage. Depuis qu’ils sont là, on joue le ventre mou ou la relégation. À un moment, il faut jouer son rôle d'actionnaire ou dégager. Alors je le dit clairement : Soit il change sa politique, soit il part."



Philippe Pereira, porte-parole de la tribune Boulogne sur RMC:

"Aujourd’hui, il fait cette lettre mais il l’a fait trop tard finalement. Elle arrive dans un climat très austère. Il aurait fallu que Canal + ne vende pas le club à Colony. Maintenant, il est là. Il va bien falloir que l’on fasse avec lui. L’insulter ne changera pas grand-chose. On va digérer la lettre et puis on va en discuter ensemble. Ensuite, on verra les suites à en donner."




P.
Dernière modification le 27 janvier 2010

Informations pratiques

Mots-clé : bazin, pereira, supporters, uldry
Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires

Soyez le premier à réagir !