This page is not available in your language, please, choose yours

Interview de frédéric zeitoun

Publié le 1 septembre 2009 Par Caroline D.

Infos pratiques


80 boulevard de Rochechouart
75018 Paris 18

La rédaction de Sortir à Paris a rencontré Frédéric Zeitoun au sujet de "Toutes les Chansons ont une histoire" qu'il a a coécrit avec Quentin Lamotta et dans lequel il interprète le rôle d'un fou de chansons au Théâtre Le Trianon à partir du 22 Septembre 2009.


Frédéric Zeitoun, le grand public vous connaît surtout comme chroniqueur
musical passionné sur France 2 dans l'émission de William Leymergie, Télématin
et C'est au Programme de Sophie Davant. Vous êtes également parolier.
Aujourd'hui on vous découvre comédien…
Comédien,
très franchement je n’ai pas cette prétention. C'est un heureux concours de
circonstances qui m'amène à faire le grand saut ! Et les 2 coupables sont mon
ami et coauteur Quentin Lamotta qui m'a largement encouragé et Michel Alguet le
producteur de la tournée Age tendre et
tête de bois qui, en me confiant la présentation de son spectacle pendant une
année entière, m'a véritablement donné le virus de la scène.


Le personnage du Fou (de chansons) que vous interprétez et qui ne vit que
pour la chanson française, c'est un peu vous ?
Absolument
je ne peux pas dire que ce rôle n'est nullement un rôle de composition ! Et
puis c’est vrai que le fou que je dois incarner ne m’est pas totalement
étranger… Mais j’assume !


Dans le décor, vous avez intégré un écran, sur lequel vous faites
intervenir des artistes français ?
Ca
c’est la surprise ! Nous ne sommes pas peu fiers que des artistes, parmi
les plus grands, aient accepté amicalement de venir nous faire un clin d’œil.


Vous êtes entouré de 2 comédiens chanteurs haut en couleur, Laurent
Conoir et Agnès Pat et d'un pianiste Pierre-Jean Scavino et la mise en scène
signée Ned Grujic. Le public va donc chanter avec vous ?
J’espère
bien ! J’espère surtout qu’en sortant de notre spectacle, le public, quand
il en connaîtra l’histoire, n’écoutera plus jamais certaines chansons de la
même façon.


On dit que Charles Aznavour, en personne, a signé la musique d'une
chanson que vous avez écrite et que vous interprétez dans le spectacle ?
Je
ne serais pas très original en vous confiant que j’ai toujours été un
inconditionnel ce cet immense artiste qu’est Monsieur Charles Aznavour. J’ai eu
le privilège de l’interviewer à plusieurs reprises et je suis tombé sous le
charme de l’homme. Je souhaitais dans notre spectacle interpréter une chanson
originale que j’ai écrite et qui parle de l’absence. J’en ai montré le texte à
Gérard Davoust qui est l’éditeur et surtout l’ami de Charles. Et je n’en
croyais pas mes oreilles lorsque dès le lendemain, il m’a annoncé que ce
dernier acceptait de le mettre en musique.
Il
y a des jours comme ça où la vie -
et Charles Aznavour - vous font de magnifiques cadeaux…


Vous aviez publié il y a quelques années 2 ouvrages d'anecdotes sur les
chansons françaises, du même titre que le spectacle (Toutes les chansons ont une histoire et Toutes les chansons d'amour ont une
histoire) vous publiez en septembre un
nouveau texte aux éditions Gawsewich : "Si les chansons m'étaient
contées". La chanson ne vous quitte donc jamais ?
Jamais
non ! C’est grave docteur ? La chanson je suis tombé dedans quand
j’étais petit et à certains moments forts de mon existence je n’ai pas peur d’avouer
que certains refrains m’ont aidé à me construire.



Qu'est ce qu'on peut vous souhaiter pour cette rentrée 2009 ?
De
réussir ce pari : que les spectateurs prennent autant de plaisir à nous voir au
Trianon que nous en avons avec mes camarades sur scène !




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement