Transport de femmes

Par Mélanie B. · Publié le 10 juin 2008 à 00h00 · Mis à jour le 24 juin 2008 à 16h04
10 protagonistes, 1 traversée, 6 mois.

Nous sommes au 19ème siècle, en Angleterre, les prisons débordent alors que les colonies ne demandent qu'à se peupler, c'est en tous les cas le discours tenu à l'époque et la raison de cette traversée.

Des navires sont régulièrement envoyés, acheminant ainsi mais séparément des hommes et des femmes sur ces terres conquises.
Le texte de Steve Gooch raconte l'histoire de l'un d'entre eux, un navire de femmes, vogant vers l'Australie. C'est la rencontre des personnages durant cette interminable et infernale croisière, qui chemin faisant, apprennent à se connaître, à cohabiter dans cet espace réduit, malgré la fatalité de leurs destinées.
Le caractère de chacun resurgit, des histoires se construisent, des liens se tissent...
Cette épopée s'inscrit à travers la personnalité de six femmes, prisonnières et vouées à purger leur peine en Australie. Complémentaires, parfois fusionnelles, chacune apporte à la mise en scène son lot de sentiments et d'émotions. Ce petit groupe se constitue autour de Madge, la plus âgée, Pitty prostituée, la plus jeune,
Winnie, une joueuse professionnelle, Charlotte et Sarah, toutes deux amies pickpocket et enfin Nance, ouvrière, qui s'impose cheftaine. Quatre hommes, membres du personnel de l'équipage, viennent compléter l'intrigue : un capitaine, un docteur, un mousse, un ancien sous-officier de la marine.

Transport de femmes est un cri dans le désert de la mer, pas simplement une complainte de la vie et de son emprisonnement ; C'est également une lueur d'espoir dans un climat ou l'on pourrait imaginer toute forme d'humanité avortée.


Informations pratiques

Lieu

24 rue du Chevaleret
75013 Paris 13

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche