This page is not available in your language, please, choose yours

Sólstafir en concert à l'Alhambra de Paris : on y était, on vous raconte

Publié le 21 novembre 2017 Par Caroline J.
Sólstafir en concert à l'Alhambra de Paris en novembre 2017

Infos pratiques


21, Rue Yves Toudic
75010 Paris 10

Le métal nordique s'est invité ce lundi 20 novembre 2017 à Paris. La salle de l'Alhambra accueillait en effet la Danoise Myrkur puis les Islandais de Sólstafir pour une puissante soirée musicale à laquelle nous avons assisté!

Il y avait du monde à cette soirée ! Beaucoup de fans de métal s’étaient donné rendez-vous à l’Alhambra ce lundi 20 novembre 2017 pour assister aux lives de Myrkur et de Sólstafir. Les deux artistes débutent une grosse tournée européenne commune qui les emmènera jusqu’en Suède le 20 décembre prochain.

Mais en attendant, c’est donc en France qu’ils se sont arrêtés. Après Lille et avant Rennes, ils ont décidé de retourner la salle du 10ème arrondissement de la capitale.

Le show débute donc avec l’arrivée de la jeune et énigmatique Danoise Myrkur. Mi ange, mi démon, Amalie Bruun, de son vrai nom, nous fascine avec son incroyable voix, tantôt claire, tantôt beaucoup plus puissante et effrayante, tirant vers le growl pour proposer un style black métal plus affirmé.

Entourée d’un batteur, d’un guitariste et d’un bassiste, du genre gros bras et capuches vissées sur la tête pendant tout le show, Myrkur nous ensorcelle avec des morceaux parfois planants, parfois plus lourds et puissants, donnant lieu à certains head banging dans la salle.

Après environ 45 minutes de set autour de son très réussi nouvel opus intitulé "Mareridt", Myrkur quitte la scène pour laisser place aux très attendus Islandais de Sólstafir.

Quelques mois seulement après leur performance au Download Festival Paris, les vikings étaient donc de retour dans la capitale.

Faisant honneur à leur excellent dernier opus baptisé "Berdreyminn", les quatre membres étaient venus accompagnés de Árstíðir.

Vêtus comme à leur habitude avec des pantalons très serrés, des bottes et des chapeaux pour d’eux des membres, les Islandais étaient très en forme et ont livré un set d’un peu plus 1h40 pour le plus grand bonheur de nos oreilles.

S’autorisant de temps à autre quelques petites blagues avec le public, le chanteur Aðalbjörn "Addi" Tryggvason occupe toute la scène. Allant d’un côté à l’autre, guitare en main, le leader nous fascine et nous hypnotise grâce à sa voix unique. On y décèle une certaine fragilité mais contrôlée qui en fait aujourd’hui sa signature vocale.

Après avoir donné dans le black métal, Sólstafir a changé de cap depuis plusieurs opus maintenant, préférant un style post rock métal, qui leur a d'ailleurs permis d’acquérir de nouveaux adeptes.

Alternant morceaux puissants, rythmés par des riffs de guitares efficaces, une ligne de basse forte et des beats de batterie entraînants, puis morceaux plus planants, teintés de mélancolie et de tristesse, Sólstafir a offert un bel étendu de son répertoire avec des titres récents comme « Ísafold » et « Bláfjall » mais aussi des morceaux plus anciens à l’instar de « Lágnætti » ou bien « Ótta » sans oublier d’interpréter l’incontournable « Fjara », extrait de "Svartir Sandar", et repris en cœur par le public parisien sous les yeux amusés des Islandais.

Comme pour afficher sa gratitude et son remerciement, le chanteur terminera par aller dans la fosse, à la rencontre de ses fans sur le morceau « Goddess of the Ages ».

Alors, pour ce beau moment musical, on leur dit naturellement takk !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement