Covid : vers un nouvel été sans festivals de musique en France ?

Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 1 avril 2021 à 15h58 · Mis à jour le 2 avril 2021 à 12h26
Hellfest, Garorock, Main Square, Beauregard, Lolla Paris... suite aux annonces de la ministre de la Culture et face à l'incertitude liée au contexte sanitaire actuel, plusieurs festivals n'ont pas d'autres choix que d'annuler leur édition 2021 et de la reporter à 2022. Alors, le spectre d'un nouvel été sans festivals de musique en France est-il à craindre ? Eléments de réponse.

Au mois de février dernier, la ministre de la Culture a annoncé que les festivals pourront se dérouler cet été, mais à condition de respecter une jauge maximale de 5 000 spectateurs et une configuration assise. Très vite, plusieurs festivals ont décidé de jeter l'éponge suite aux nouvelles restrictions, comme le Hellfest à Clisson et Garorock à Marmande, tandis que d'autres vont tenter de proposer une édition adaptée aux mesures.

Depuis, la situation sanitaire s'est aggravée en France et de nombreux festivals se retrouvent à nouveau dans le flou le plus total, à tel point que plusieurs autres festivals ont à leur tour décidé d'annoncer l'annulation de leur édition 2021 ces dernières heures. 

C'est notamment le cas du festival francilien, le Lollapalooza Paris, initialement prévu au mois de juillet et reporté aux 16 et 17 juillet 2022. Le festival Beauregard a lui aussi décidé d'annuler son édition 2021, tout comme Musilac ou encore le Main Square, reporté à Arras les 1er, 2 et 3 juillet 2022. Même sort pour Art Rock à Saint-Brieuc, qui espère toutefois proposer un évènement alternatif au mois de septembre 2021. On a également appris l'annulation des Eurockéennes, avec Muse en tête d'affiche début juillet. On rappelle que le festival de Belfort avait soumis un sondage à ses festivaliers afin de savoir s'il fallait maintenir ou non cette édition 2021. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes :  sur plus de 21.000 réponses, ils étaient 72 % à rejeter l'idée d'assister aux concerts en étant assis.

« C'est triste, la liste s'allonge et ce n'est pas fini », a confié à l'AFP Malika Seguineau, du Prodiss (Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle dans le privé). « Les grosses tournées estivales dépendent en grande partie de la tenue des festivals: on finit par se dire que 2021 pourrait être pire que 2020... C'est terrible », a-t-elle ajouté. 

Alors, d'autres festivals de musique vont-ils à leur tour décider d'annuler et reporter leur édition 2021, faute de visibilité ? Tous les regards sont désormais tournés vers les Déferlantes et d'autres.

De leur côté, les Vieilles Charrues et les Francofolies de la Rochelle ont décidé de s'adapter, sans détailler pour le moment leur formule inédite adaptée à la crise. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche