Concerts tests en France : lettre ouverte à Emmanuel Macron d’un syndicat du spectacle

Par Caroline J. · Publié le 13 avril 2021 à 16h12 · Mis à jour le 13 avril 2021 à 16h17
Reportés en raison d'un regain de l’épidémie de Covid-19 dans le pays, beaucoup se demandent quand auront lieu les concerts tests initialement prévus ce printemps. Le Prodiss, le Syndicat du spectacle musical et de variété, a adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron, réclamant la validation du protocole d'un concert-test. Objectif ? Permettre une reprise du secteur des musiques actuelles, à l’arrêt depuis le début de la crise sanitaire.

Quand sera-t-il possible de retourner dans une salle de spectacle et d’assister à un concert ? Pour le moment, la question reste sans réponse, et les professionnels du secteur sont dans le flou le plus total. Deux concerts tests devaient en effet se tenir ce printemps afin de permettre la réouverture des salles de spectacle et une possible reprise des concerts debout cet automne. Malheureusement, en raison de la résurgence du Covid-19 dans le pays, ces deux expérimentations ont été repoussées.

Alors, certains s’impatientent. C’est notamment le cas du Prodiss, le Syndicat du spectacle musical et de variété, qui a adressé ce 13 avril 2021 une lettre ouverte à Emmanuel Macron. "Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec l'AP-HP (l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris) à une expérimentation: le projet Ambition Live Again. Mais pour que ce concert-test puisse voir le jour, il faut que le protocole soit validé. Monsieur le président, nous avons besoin de votre aide", ont-il écrit dans cette lettre publiée sur Twitter. 

 

On rappelle qu’un premier concert test devait se dérouler à Marseille avec IAM en tête d’affiche. À Paris, l’expérimentation, sous l’égide de l'AP-HP et du Prodiss, aurait dû se tenir à l'Accor Arena et accueillir Indochine. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu'aller dans un concert, ce n'est pas risqué", avait d'ailleurs récemment indiqué Nicola Sirkis.

Reste à savoir si Emmanuel Macron répondra au Prodiss et aux autres professionnels du secteur quant à la tenue de ces concerts tests en France.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche