Covid : concert test à Paris, Roselyne Bachelot défend son organisation

Par Caroline J. · Publié le 18 mai 2021 à 10h50 · Mis à jour le 18 mai 2021 à 11h07
Alors que les concerts sont à l’arrêt total depuis le mois de mars 2020, l’espoir renaît grâce au tout premier concert test annoncé fin mai à Paris. Cette expérimentation, baptisée « Ambition Live Again », a reçu le feu vert des autorités et se tiendra le 29 mai prochain à l'Accor Arena. Dans une interview publiée le 17 mai, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a défendu l'organisation de ce concert test dans la capitale, expliquant que « celui de Barcelone n’est déjà plus valide ».

Depuis le début de la crise sanitaire, les scientifiques travaillent d’arrache-pied pour mettre au point des traitements ainsi que des vaccins efficaces contre le Covid-19. D’autres font diverses expériences afin de mesurer les risques de contamination dans des salles de spectacle et de concert. C’est notamment ce qui est prévu ce printemps en France. Invitée sur BFMTV le 23 avril, Roselyne Bachelot avait annoncé que le concert test prévu à l'Accor Arena de Paris pourrait avoir lieu "dans les 15 jours". 

Le 27 avril dernier, nos confrères du Parisien révélaient que ce fameux concert test prévu à l'Accor Arena devrait avoir lieu le 29 mai 2021. Du moins, les organisateurs de cette expérimentation géante, à savoir le Prodiss et l’AP-HP Hôpitaux de Paris, se préparent pour cette date.

« Nous avons trouvé les financements du concert proprement dit et n’attendons plus que ceux de la partie scientifique via les ministères, a confié Marie Sabot, membre du Prodiss et de l’équipe organisatrice de l’événement. Le feu vert n’est qu’une question de jours, j’espère, puisque le gouvernement en a fait une priorité nationale. » avait-elle déclaré dans les colonnes du quotidien.

Depuis, on a appris que les autorités avaient donné leur feu vert. Le « projet d’expérimentation "Ambition Live Again" (nom donné à ce concert test, ndlr), porté par le Prodiss depuis plusieurs mois, est désormais autorisé, comme la ministre de la Culture Roselyne Bachelot l’a annoncé devant les membres du Conseil national des professions du spectacle (CNPS) » rassemblés le 11 mai, a rapporté à l’AFP le Prodiss, le Syndicat du spectacle musical et de variété.

« Il s’agit d’un projet porteur d’espoir pour un secteur qui en a besoin et qui est à l’arrêt depuis maintenant 14 mois (…) C’est aujourd’hui que la reprise de septembre se prépare », a précisé le Prodiss dans un communiqué.

Une bonne nouvelle donc pour celles et ceux qui avaient perdu espoir de voir naître un jour en France l'idée d'un concert test. Dernièrement, le gouvernement avait d’ailleurs décidé de déclarer cet événement comme priorité nationale. Un évènement qui doit donc rassembler 5 000 personnes à l'Accor Arena de Paris le 29 mai prochain. Du côté du protocole sanitaire, les spectateurs seront testés trois jours avant le concert et devront être négatives au covid. Un second test devra également être réalisé après l'expérimentation. Ils seront aussi masqués et assisteront au show en configuration debout, alors que 2 500 autres resteront à leur domicile.

Concert test à l'Accor Arena de Paris : les inscriptions à l'expérimentation sont ouvertesConcert test à l'Accor Arena de Paris : les inscriptions à l'expérimentation sont ouvertesConcert test à l'Accor Arena de Paris : les inscriptions à l'expérimentation sont ouvertesConcert test à l'Accor Arena de Paris : les inscriptions à l'expérimentation sont ouvertes Concert test à l'Accor Arena de Paris : les inscriptions à l'expérimentation sont ouvertes
Après le feu vert donné par les autorités, beaucoup se demandent comment faire pour participer au premier concert test organisé le 29 mai prochain à l’Accor Arena de Paris avec Indochine en tête d’affiche. On vous répond. [Lire la suite]


Du côté de la programmation, le groupe Indochine avait été confirmé comme tête d'affiche de ce concert test. L'artiste électro Etienne de Crécy sera aussi de la partie.

Covid : Indochine en tête d’affiche du concert test organisé à l’Accor Arena de Paris ce printemps ?Covid : Indochine en tête d’affiche du concert test organisé à l’Accor Arena de Paris ce printemps ?Covid : Indochine en tête d’affiche du concert test organisé à l’Accor Arena de Paris ce printemps ?Covid : Indochine en tête d’affiche du concert test organisé à l’Accor Arena de Paris ce printemps ? Covid : Indochine en tête d’affiche du concert test organisé à l’Accor Arena de Paris fin mai
Indochine sur la scène de l’Accor Arena de Paris à l’occasion du premier concert test organisé à Paris le 29 mai 2021 ? C’est ce qu’annonce Le Parisien, alors que le groupe français fête cette année ses 40 ans de carrière. [Lire la suite]

Dans une interview parue le 18 mai dans Le Parisien, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a défendu l'organisation de ce concert test à Paris, précisant que celui de Barcelone, réalisé il y a deux mois de cela et couronné de succès, "n’est déjà plus valide".

"(Le concert) de Barcelone n’est déjà plus valide avec l’apparition des variants", a fait savoir la ministre. "Il faut s’adapter à l’épidémie. C’est sans doute ça qui a du mal à percoler dans l’opinion publique. On nous dit vous changez! Oui, le virus change, nous sommes obligés de nous adapter." a-t-elle ajouté dans les colonnes du quotidien.  

Et quid des concerts tests organisés par l'Inserm au Dôme à Marseille ? Selon les dernières informations, le projet n'a pas été retenu.

On rappelle que d’autres pays ont déjà procédé à ce genre d’expérimentations. C’est le cas de l’Espagne à la mi-décembre 2020. L’idée était d’organiser un « concert test » à Barcelone avec un protocole sanitaire très strict puis de tester les participants quelques jours plus tard afin de savoir si un cluster avait eu lieu lors de ce concert. Résultat ? Huit jours après l’événement, aucun des volontaires n’avait été testé positif au Coronavirus. C’est ce qu’avait indiqué le quotidien espagnol El Mundo, relayé par BFMTV le 6 janvier 2021.

Concrètement, lors de cet essai, organisé par le célèbre festival espagnol Primavera Sound, des mesures strictes avaient été mises en place afin d’éviter d’éventuelles contaminations. Ainsi, le test s’est porté sur 1 047 personnes. 463 d’entre elles se sont rendues à un concert organisé dans une salle d’une capacité 900 places, alors que les 496 autres n’y ont pas participé. En amont de l’événement, les volontaires présents au concert ont dû présenter un test de dépistage au Covid-19. Une fois sur place, le port d’un masque FFP2 était obligatoire. Autres mesures ? L’optimisation de la ventilation de la salle et la surveillance de la température ambiante.

À la suite de cette expérience, les scientifiques ont constaté que les 463 personnes présentes dans la salle étaient négatives au Covid-19. En revanche, sur les 496 autres, deux ont été testées positives. Conclusion des instigateurs de cet essai ? Si un protocole sanitaire strict est respecté, alors il n’y a pas plus de risque de contamination lors d’un événement recevant beaucoup de public.

Le 27 avril, une autre bonne nouvelle a donné le sourire aux amateurs de musique live. Ainsi, après l’organisation d’un concert test à Barcelone, aucun des 5 000 spectateurs n’a été contaminé. Ces derniers avaient pu assister au show, masqués, debout et sans distanciation.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche