Gisèle à la Comédie des Trois Bornes : notre critique

La Comédie des Trois Bornes présente "Gisèle", un seule-en-scène de Delphine Lacouque qui raconte l'amour de cette dernière pour sa délicieuse grand-mère. À voir jusqu'au 26 décembre 2016.

Attendez-vous à vous prendre en pleine figure une grande dose d'amour, car si certains ont su écrire magistralement sur leur mère (Romain Gary, Albert Cohen, Delphine de Vigan), la comédienne Delphine Lacouque a décidé quant à elle d'écrire sur sa grand-mère et de lui offrir tout un spectacle, qu'elle interprète seule, faisant revivre avec un plaisir manifeste son modèle tant aimé.

Cette grand-mère, elle est plutôt drôle, assez politique, bravache. Elle s'exclame, elle entraîne sa petite fille dans ses premières rébellions. C'est elle qui lui ouvre la voie à la réflexion, au plaisir féministe de se faire entendre. Dans le monde agité ou dans le microcosme du marché, la grand-mère apparaît comme une figure salvatrice, éternellement présente dans le coeur d'une petite fille devenue femme. 

L'intention est belle, le résultat l'est moins ; il est vrai que le spectacle est attachant, et l'on regarde avec tendresse cet hommage amoureux rendu à une femme disparue, mais la mise en scène devrait être plus précise, le texte moins dispersé, l'ensemble plus concentré. À voir si vous n'avez pas peur d'aller à la rencontre des jolies déclarations d'amour dans les petits théâtres parisiens, parce que même si c'est modeste, c'est joli. Tout simplement.

Informations pratiques :

Gisèle
À la Comédie des Trois Bornes
Jusqu'au 26 décembre 2016
Tarif : à partir de 10 euros
Réservez en ligne 

Maïlys C.
Dernière modification le 14 septembre 2016

Informations pratiques

Horaires
Du 4 septembre 2016 au 26 décembre 2016

×

    Lieu

    32, Rue Trois Bornes
    75011 Paris 11

    Tarifs
    à partir de : 10 €

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche