Panayotis Pascot au Grand Point Virgule avec Presque

Par Laura B. · Publié le 6 janvier 2020 à 14h40 · Mis à jour le 25 février 2020 à 11h27
Panayotis Pascot, ancien chroniqueur du "Petit Journal" puis de "Quotidien", est à l'affiche du Grand Point Virgule du 15 janvier au 20 mars 2020 avec "Presque", son tout premier spectacle. Une belle réussite pour une première.

Vous l'avez connu au côté de Yann Barthès dans "Le Petit Journal" sur Canal+ puis dans "Quotidien" sur TMC en début de soirée. Panayotis Pascot s'est désormais lancé dans le one-man-show.
Après avoir été à l'affiche du Point Virgule pendant un bon bout de temps, en 2020, Panayotis Pascot a déménagé au Grand Point Virgule. Il joue "Presque", son tout premier spectacle, du mercredi au samedi à 21h15, jusqu'au 20 mars 2020.
Ensuite, c'est au théâtre Antoine qu'il se produit, les 22 et 23 mars 2020.

A 17 ans, Panayotis avait rejoint la bande de Yann Barthès sur Canal en 2015, couvrant chaque semaine des événements pendant lesquels il tenait parfaitement son rôle d'intervieweur maladroit et gênant dans des micro-trottoirs surréalistes, un peu comme Raphaël Mezrahi à ses débuts. Panayotis Pascot réalisait déjà des interviews décalées depuis ses 13 ans, avec à son palmarès des vidéos avec Jean Dujardin, Gad Elmaleh, Orelsan ou encore Kyan Khojandi.

Lorsqu'à la rentrée 2016, l'équipe du "Petit Journal" quitte Canal+ il suit la bande sur TMC. Il ne restera dans "Quotidien" qu'une seule saison : à la rentrée 2017 il annonce quitter l'émission pour se consacrer à des projets plus personnels comme sa chaîne Youtube.

Après un premier rôle au cinéma en 2016 dans la comédie "Adopte un veuf" puis une apparition dans le clip "Dommage" de Bigflo & Oli en 2017, cette année, à 19 ans, Panayotis Pascot s'attaque au one-man-show. Produit par Jean-Marc Dumontet, son premier spectacle est mis en scène par Fary.

Affichant dorénavant la même coupe de cheveux que Nekfeu ou Orelsan, "monter un spectacle c'est comme se laisser pousser les cheveux pour arriver à une coupe stylée" prévient-il.

Notre critique :

"Je ne sais pas comment il faut faire pour embrasser une fille qu'on aime", Panayotis Pascot commence fort. Le ton est donné, dans "Presque", il est beaucoup question de confidences.
Dans ce qui est son premier spectacle, Panayotis se pose beaucoup de questions sur ses galères amoureuses avec les filles mais aussi et surtout sur ses relations avec sa famille. Son père qui se jette en caleçon dans les orties, sa mère qui va finir comme une chipolata, mais aussi son tonton qui lui donnait des bonbons le soir dans sa chambre, sont très présents tout au long du one-man-show.
Plus qu'un spectacle d'humour (oui, "Presque" est drôle), Panayotis Pascot livre une longue et intéressante réflexion sur le fait de dévoiler (ou non) ses sentiments au sein de sa famille, faisant notamment appel à des souvenirs d'enfance pour appuyer son résonnement (sa première fois en tant que passager à l'avant en voiture avec sa maman est inoubliable). Une réflexion agrémentée de digressions au gré des réactions du public.
Panayotis s'exprime d'une voix calme et plutôt posée, voire chantante même parfois. Il ne hurle pas dans son micro et, franchement, ça fait du bien, pour une fois, dans du stand-up. On le doit certainement à Fary qui signe sa mise en scène et lui apporte tout son flegme et son calme.
On est complètement charmé par ce premier spectacle et on espère qu'il y en aura d'autres derrière.

Les pastilles de Pana vous manquent dans "Quotidien" ? Filez le découvrir sur scène au Grand Point Virgule. Ne tardez pas à réserver, il affiche souvent complet.

Informations pratiques

Horaires
Du 15 janvier 2020 au 20 mars 2020

×

    Lieu

    8 Rue de l'Arrivée
    75015 Paris 15

    Tarifs
    26 €

    Site officiel
    www.lepointvirgule.com

    Réservez vos places
    Cliquez ici

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche