Report : Rocio Molina à Chaillot pour la Biennale du Flamenco

A l’occasion de la fin de cette première Biennale du flamenco, Rocio Molina investissait deux soirs durant la scène de la salle Jean Vilar du Théâtre National de Chaillot. Un succès retentissant pour la jeune andalouse.

Un verre de vin posé par ci par là, des éclats de verre et du vin qui coule par terre, des sonorités profondes, décomposées et travaillées, un décor soft, voire inexistant… Le spectacle Danzaora présenté au Théâtre National de Chaillot, imaginé par la danseuse Rocio Molina tranche avec la mémoire collective où la danseuse se doit de porter une grande robe rouge. Dans une robe noire pleine de sensualité et de force, Rocio Molina se place en femme indépendante, une des nouvelles maîtresses de cet art mondialement reconnu et apprécié.

Rocio Molina est une danseuse intrigante. Elle connaît sur le bout des doigts tous les codes de l’art flamenco, et plutôt que de les respecter à la lettre, elle les prend et les transforme au gré de ses envies, de ses passions. Pour clore (en beauté) cette première Biennale du Flamenco (qui n’est sans doute pas la dernière !), la brillante andalouse s’est placée en talent évident. La salle, debout, ovationne celle qui, 1 heure 15 durant, impressionne par sa technique, comme par sa modernité. Les musiciens qui l’accompagnent font eux aussi preuve d’un talent indéniable, et renversent le public de sonorités andalouses, et, gitanes. 

Marine S.
Dernière modification le 30 juin 2013

Informations pratiques

Lieu

Place du Trocadéro ,
75116 Paris 16

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche